Sonic & Knuckles (MD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : octobre 1994
Développeur : SEGA (Sonic Team)
Editeur : SEGA
Genre : plate-formes

Support : cartouche/adaptateur de 16Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Multi-joueurs : 2 joueurs (avec Sonic 3)
Abréviation : S&K
Titre alternatif : Sonic 4
Prix au lancement : 450 Frs
Score des ventes : 1.82 Millions


Aussi disponible sur :










Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Sonic & Knuckles









Sonic & Knuckles est un peu l'add-on de Sonic 3. En effet c'est une cartouche-adaptateur (comme un Action Replay) qui fonctionne seule ou avec une autre cartouche (la technologie est appelée Lock-On selon SEGA). Seule, on joue au Sonic & Knuckles classique. Mais c'est couplé aux autres opus de la série que l'adaptateur prend toute sa valeur, en modifiant les jeux originaux (pour les détails, voir la suite du test). La cartouche de Sonic & Knuckles ne comprend pas de système de sauvegarde mais couplée à celle Sonic 3, ce qui est en fait sa fonction première, on y aura accès. Etant donné la longueur de l'aventure, ce n'est pas un mal. Petite précision, lorsque la cartouche-adaptateur est couplé à Sonic 2, le titre du jeu devient Knuckles in Sonic 2. Idem pour Sonic 3 qui devient Knuckles in Sonic 3. Je rappelle que Sonic 3 et Sonic & Knuckles étaient à la base un seul et même projet mais des impératifs techniques (taille de la cartouche), marketing (vendre 2 jeux au lieu d'un) et de timing (Sonic & Knuckles n'était pas prêt), on fait que SEGA a finalement scindé son aventure en 2 jeux distincts. Si d'un point de vue ludique on n'y perd pas au change, puisqu'il est compatible avec Sonic 3, par contre on perd y au niveau porte-feuille, en achetant 2 cartouches (bien que Sonic et Sonic & Knuckles furent séprarés de 8 mois). A présent, voyons les détails pour chaque configuration.




_______________________________________________________________________
Sonic & Knuckles


Dans ce chapitre, je ne parle que de l'aventure principale, lorsque la cartouche-adaptateur est lancée seule, sans un autre Sonic dedans. Et la première question qui surgit est : qui est Knuckles ? En fait si Sonic est un hérisson, Knuckles est un échidné, un porc-épic. S'il ne peut pas accéder aux pouvoirs des bulles spéciales comme Sonic (même si elles gardent leurs fonctions premières), il se rattrape en ayant ses propres habilités à savoir voler, s'agripper sur les murs et parfois même défoncer certaines parois. C'est grâce à ça qu'il pourra visiter certaines zones inaccessible à Sonic. La grande classe ! Etant donné que sa vocation est d'être couplé à Sonic 3, cette version ne contient pas de système de sauvegarde, ni de mode 2 joueurs. Même s'il fut un projet commun avec Sonic 3, finalement cette version n'en garde pas grand chose. Sorti quelques 8 mois après Sonic 3, on retrouve les sprites de Sonic et de Knuckles, les mises à jour du précédent opus (les bonus-stages en pseudo-3D, les 3 bulles, alternance de boss à tous les niveaux) et pour tout le reste, SEGA ne s'est pas moqué de nous et nous livre un jeu 100% tout neuf. Tous les ennemis sont originaux, on retrouve de nouveaux mécanismes, de nouveaux mouvements et de nouveaux gadgets. Le jeu est toujours aussi rapide, à grand coup de bumpers et autres loopings, il y a toujours plusieurs chemins possibles pour arriver au boss et on aura plaisir à jouer à un jeu moins difficile. Ce n'est pas un mal, Sonic 3 était vraiment infernal par moment. A l'écran titre, qui se contente du minimum, on nous laisse le choix de prendre Sonic ou Knuckles. Et oui Tails disparaît (sauf si on joue en configuration Knuckles in Sonic 3) mais au profit du très fun Knuckles. En jouant Sonic, Knuckles nous fera encore quelques crasses jusqu'à ce qu'on l'affronte. Mais Robotnik en profite pour dérober la Master Emerald et Knuckles comprend trop tard qu'il a été dupé. C'est alors qu'il s'allie à Sonic et se décide enfin à l'aider. On retrouve, comme dans Sonic 3, l'alternance de boss version machine pour les Zones 1, et Robotnik pour les Zones 2. D'ailleurs, il n'est pas rare que tout le design du niveau change d'une zone à une autre (dans un même monde), en changeant les couleurs et l'ambiance graphique. Même la musique s'amuse à varier. On aura aussi quelques clins d'oeil assez bien vu. Tout d'abord Metal Sonic fait son grand retour, dans une version plus classe qu'auparavant. Ce même ennemi nous fera le coup du plagiat éhonté en copiant 2 boss : le tout premier de Sonic 1 (culte) et celui de Metropolis de Sonic 2. Ça prête à sourire. On a aussi 2 nouveaux bonus-stage. On garde celui où on attrape les émeraudes en pseudo-3D (la réalisation est à l'identique et il y a toujours 7 cailloux à choper) mais on jette le distributeur pour 2 nouveaux concepts. Accessible via le même procédé (en passant la barre de checkpoint) à la différence que cette fois, aucun ring n'est réclamé. Les 2 bonus-stages jonglent de l'un à l'autre aléatoirement et sont très sympas : le premier nous demande de grimper le plus vite possible grâce à des boules accélératrices. Au passage, comme pour le distributeur, on pourra attraper des bulles, des rings et des vies.




L'autre bonus-stage reprend celui de Sonic 1 : dans une zone fermée, tout le décor est soumis à une rotation sur 360° et au centre il y a un jackpot, le même que celui de Sonic 2. Le but est donc d'attraper un max de rings. Techniquement Sonic & Knuckles est le moins beau des 4 épisodes. Au premier niveau, les couleurs sont souvent fades, les décors sont souvent vides, ça manque parfois d'inspiration (notamment en réutilisant pas mal de facettes de Sonic 1 et 2), bref les graphismes déçoivent un peu. C'est d'ailleurs étonnant de voir à quel point le jeu est différent de Sonic 3. Ceci dit, passé un premier niveau loin des standards de la série, il faut reconnaitre que l'ensemble reste plutôt joli et coloré, mieux réalisé que dans bien des titres du support. D'ailleurs l'animation reste à la hauteur des attentes avec un scrolling toujours aussi véloce, peu de bugs et des effets plutôt réussis (la rotation du bonus-stage, parallaxes, distorsion). Et s'il y a bien un paramètre du jeu qui ne déçoit pas, c'est bien le son. Cette fois composé par le quatuor Sachio Ogawa, Tatsuyuki Maeda, Jun Senoue et Howard Drossin (ce qui nous évite la longue liste de compositeurs aux bras cassés de l'épisode 3, Michael Jackson compris), les compositeurs nous livrent une bande-son plus recherchée suite à la vive critique du précédent opus, qui montrait du doigt la piètre qualité de celle-ci. Dans Sonic & Knuckles, la pire musique est loin d'arriver à la cheville d'un Carnaval ou du level final de Sonic 3. Les plus mauvaises occupent le premier niveau et l'avant-dernier mais restent tout à fait audibles (elles ne donnent pas envi de couper le son). Pour toutes les autres (notamment la musique des boss ou du niveau 2), c'est du beau boulot. Certes on n'a plus cette fabuleuse instrumentation qui embellissait tant les musiques de Sonic 2, mais ça reste très correct (la rythmique est basée sur celle de Sonic 3). Mélodieuses, rythmées, elles collent parfaitement avec l'ambiance graphique ainsi que les attentes des joueurs. Mais prit seul, est-ce que l'aventure Sonic & Knuckles vaut la peine ? Et bien c'est sans réfléchir que je dis oui ! Les niveaux sont très sympas et nous évitent les prises de têtes de Sonic 3. Même s'il est un peu moins beau que le premier Sonic, il reste tout à fait correct pour de la Mega Drive et suite aux vives critiques du précédent opus, les musiques sont à présent mélodieuses, plus dans le ton des 2 premières aventures. Ainsi il sera plus facile de s'éclater avec Sonic & Knuckles qu'avec Sonic 3, la difficulté aidant beaucoup. En plus il y a 4 fins disponibles (selon le personnage choisi et si on a toutes les émeraudes ou pas) et puis jouer avec Knuckles, c'est le pied !


 


_______________________________________________________________________
Knuckles in Sonic : Blue sphere


En couplant Sonic & Knuckles au premier Sonic the Hedgehog, on obtient Blue Sphere. Il parait que ça fonctionne avec n'importe qu'elle cartouche mais je n'ai pas essayé. Blue Sphere propose de ne faire que des levels bonus de Sonic 3, ceux en pseudo-3D où il faut trouver les émeraudes. Selon SEGA, les niveaux se génèrent aléatoirement et il y aurait pas moins de 128.016.000 combinaisons ! Y'a de quoi en bouffer du stage bonus... jusqu'à l'overdose ! Personnellement, ce ne sont pas les niveaux que je préfère.


 


_______________________________________________________________________
Knuckles in Sonic 2


Couplé avec Sonic the Hedgehog 2, on pourra jouer Knuckles dans le meilleur épisode 2D de la série. C'est tout simplement génial ! On redécouvre complètement ce grand hit de SEGA à travers un gameplay légèrement revu et c'est l'éclate. Comme Knuckles vole et qu'il s'agrippe aux murs, il sera donc possible de visiter des lieux jusqu'alors très difficilement accessibles, surtout dans le Chemical Plant (le level 2). Mieux, il y a aussi quelques vies cachés spécialement pour Knuckles, car lui seul peut les atteindre, la ROM du Knuckles se substituant à celle de Sonic 2 (Sonic 2 devenant une ROM esclave). On retrouve donc le même (excellent) jeu avec ses mêmes bonus stages abusivement difficiles (ce sera super dur d'avoir Hyper Knuckles) où on perdra sa bulle mais pas ses rings (une nouveauté), bulle qui est devenue grise pour l'occasion. L'écran titre ne laisse aucun choix, ce qui fait qu'on nous impose l'aventure principale sans alternative. On ne peut pas choisir son personnage (quitte à jouer Sonic ou Tails autant jouer sans la cartouche du Knuckles), le mode 2 joueurs est inhibé ainsi que le sound test. On ne pourra donc pas avoir accès aux cheat-codes. Mais jouer Knuckles dans Sonic 2 ça a quelque chose de magique (sans doute parce que c'est mon épisode préféré). Par exemple, comme Knuckles vole les poings en avant, on est la plupart du temps protégé des ennemis, et ça s'avérera aussi très pratique pour les boss. Faut dire qu'on prend vite goût à s'accrocher partout, à fouiner le moindre recoin pour dénicher de nouveaux bonus et voler dans tout les sens pour se faciliter la vie. Knuckles dans Sonic 2, c'est tout simplement for-mi-da-ble !


 


_______________________________________________________________________
Knuckles in Sonic 3


C'est tout de même avec Sonic the Hedgehog 3 que la cartouche/adaptateur de Sonic & Knuckles prend l'essentiel de son intérêt (même si jouer à Sonic 2 reste une plus-value conséquente). Ainsi on commence le jeu au début de la 3e aventure (Sonic 3) avec le privilège de pouvoir jouer avec Knuckles (non sélectionnable dans le Sonic 3 seul). On a toujours accès à la sauvegarde avec le choix de prendre Sonic, Tails, Sonic + Tails ou bien sûr Knuckles. On remarquera de suite qu'en tant que projet commun, certains passages ont clairement été étudié pour Knuckles puisque ce dernier peut détruire les murs que la spin-attack ne pouvait pas démolir. Knuckles use aussi des bulles spéciales et à l'image du gentil Tails, il ne pourra pas profiter de leurs fonctions spéciales (les fonctions primaires restent cependant actives : plus besoin de respirer sous l'eau, protection contre le feu ou aimantation des rings, selon la bulle bien sûr). Mais le gros plus de cette configuration, c'est que l'aventure y est désormais complète. Ainsi le boss final de Sonic 3 n'est plus présent (il devient un boss classique) et l'aventure s'enchaîne directement sur le début de Sonic & Knuckles. Autant dire de suite que la sauvegarde sera d'une grande utilité car l'aventure est désormais hyper longue (au moins 7h de jeu). Autre changement, la musique des boss de Sonic 3 est changée au profit de celle de Sonic & Knuckles et si on joue Knuckles, on affrontera robotnik qu'à la fin du jeu (je rappelle que Knuckles s'aperçoit de la supercherie que dans les derniers niveaux). Enfin, si on récolte les 7 émeraudes de Sonic 3, on pourra tenter de choper ensuite les 7 Master Emeralds de Sonic & Knuckles pour ainsi obtenir la forme "hyper" du personnage (par exemple, Super Sonic a des étoiles autour de lui). Knuckles in Sonic 3 est donc une excellente aventure qui profite du fun et du gameplay de Knuckles, allié à une double aventure pour une durée de vie énorme. Coupler Sonic & Knuckles à Sonic 3 est sa fonction première et c'est sans doute sous cette configuration que le jeu donne tout son potentiel.


 


_______________________________________________________________________
Conclusion



Si Sonic & Knuckles Note
était une bête suite de Sonic 3, en l'état le jeu mériterait un très correct 14 voire 15/20. Mieux, si le projet était sorti couplé, sans que les 2 jeux soient scindés, on serait en présence de l'épisode le plus long et le plus complet de la série. Un épisode ultime qui n'aurait jamais trouvé concurrent à sa taille. Seulement le projet fut scindé et même s'il apporte du neuf à Sonic 2, il a tout de même fallut débourser 2 fois 400/450Frs à quelques 8 mois d'intervalle. Mais sa polyvalence, l'enrichissement qu'il offre à Sonic 2 et surtout à Sonic 3, le rend incontournable. Certes la partie technique est un peu en retrait mais à l'inverse le jeu est un peu plus facile, il apporte son lot de nouveautés et propose enfin de jouer avec Knuckles. S'il n'est pas aussi réussi que Sonic 3 sur le plan graphique, Sonic & Knuckles est pourtant plus fun (plus court aussi) et je le répète, sa pluralité fait de lui un titre original et qui enrichit grandement le gameplay des jeux hôtes. Comme quoi la Mega Drive signe, avec cet épisode-là, un fantastique épilogue. C'est tellement bon qu'on pourra chercher partout ailleurs, on conclura toujours en disant que les 4 Sonic sur Mega Drive resteront à jamais les meilleurs de la saga...




Test réalisé par iiYama

octobre 2005 (mise à jour : aout 2016)