Mega SWIV (MD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1994
Développeur : Random Access
Editeur : Storm (The Sales Curve)
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Titres alternatifs : Firepower 2000 / Super SWIV
Prix au lancement : 400 Frs


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Mega SWIV









Alors que les joueurs
Le gameplay n'a pas changé depuis Super SWIV mais on a un level en plus. Sympa...
Super Nintendo profite de Super SWIV depuis 1993, ce n'est qu'un an plus tard qu'il est adapté à la Mega Drive. Une chose est sûre, c'est tard surtout pour un jeu qui n'apporte presque rien à l'original et qui en contre-partie, souffre du portage. Car si un Cool Spot passe merveilleusement bien de la Mega Drive à la Super Nintendo, lorsque la transposition passe de la Super Nintendo à la Mega Drive, c'est souvent plus difficile, comme on a pu le voir avec Street Fighter II. Pour ce qui est du titre, on l'a déjà vu avec Mega Turrican par exemple, Nintendo a voulu se la jouer en collant un "Super" à presque tous ces jeux alors certains éditeurs ont voulu faire de même avec la Mega Drive en collant des "Mega" un peu partout, et je trouve ça sympa. Maintenant si Super SWIV n'avait rien d'exceptionnel en soi, c'est un jeu que j'apprécie énormément, c'est un coup de coeur personnel. Et il est clair que je ferai souvent la comparaison avec ce titre mal considéré (et aussi méconnu), car techniquement, il était impossible d'obtenir la même qualité technique, même si Mega SWIV s'en sort finalement assez bien. Comme tout bon shoot qui se respecte, le scénario est mince comme une feuille de PQ, en plus d'être d'un banal à donner le vertige. Mais comme on le sait, ce n'est pas pour ça qu'on signe dans un shmup'. Vous voulez en savoir plus ? Soit : en 1997, lors d'un test de routine, un appareil survole la zone nord-ouest des Bermudes et disparaît soudain. Après enquête, les autorités s'aperçoivent qu'une race inconnue a créé des drones de combats informatisés, formant ainsi une véritable armée. Et c'est bien sûr à vous, un seul hélico et une seule jeep, de les arrêter... C'est minable je sais, mais je vous avez prévenu. Mega SWIV propose tout de même une intro sympa, qui raconte brièvement tout ça et 1h plus tard elle sera suivie d'une fin décevante et vite expédiée. Avec ce jeu, il ne faut pas s'attendre à avoir un shoot ultra original. Il est vrai que quelques nouveautés sont le bienvenues mais globalement, les développeurs ont fait dans le classique. On retrouve donc un shoot vertical (vue de dessus) où il faudra détruire tout ce qui se trouvera à porter de tir. L'armement fait la part belle à une originalité sympathique : de base nous avons 3 armes (plasma, missiles et lance-flammes) et au cours du jeu, on en trouvera 2 autres (laser et ellipse), qui sont bien plus puissantes. Chaque arme peut être upgradée en prenant le même type d'icône, en sachant que c'est à puissance max, on arrose le plus les ennemis (logique non ?). Il est d'ailleurs agréable de constater qu'à l'image d'un Axelay, la perte d'une vie ne vous prive pas de toutes vos armes d'un coup puisqu'en plus, celle utilisée sera généralement épargnée. Il y a aussi un tir secondaire à user avec parcimonie.


De différents
Les graphismes ont perdus depuis la Super Nintendo. Fallait s'en douter mais ça reste correct
types lui aussi, on a l'occasion d'envoyer une salve de gros skuds, de missiles à têtes chercheuses ou encore un jet de flammes tournoyantes qui vous protègera pendant quelques secondes. A la fin du jeu, on a aura même un de ces bonus utilisable qu'une seule fois contre le boss final, une scène qui fait clairement penser à Star Wars (le clin d'oeil est sympa). Il faut ajouter à tout ça un bouclier qu'on trouvera de temps en temps avec 2 particularités : si on tire dessus il explose en nettoyant l'écran de tout ennemi, idem si on essaye d'en prendre un autre alors qu'on en est déjà équipé. Ce type de mega-bombe rend bien service par moment. Le bouclier n'est pas infaillible (on peut quand même perdre une vie si l'attaque est trop puissante) mais il protège contre la plupart des ennemis, et ce dans un temps limité et non au contact (profitez-en pour jouer bourrin). L'autre grosse particularité du titre, c'est la possibilité de jouer à 2 simultanément. Mega SWIV propose 2 véhicules radicalement opposés : un hélico et un jeep (tous 2 seront échangés lors d'un niveau, contre un chasseur). Pour l'hélico, rien de neuf, c'est comme si on jouait avec un vulgaire vaisseau. Par contre avec la jeep, étant donné sa liaison au sol, on doit faire attention à ne pas heurter les tanks et autres ennemis terrestres, en plus de devoir sauter les obstacles tels que les crevasses ou les coulées de lave (c'est d'autant plus vrai dans les 2 derniers niveaux). Et contrairement à l'hélico qui se cantonne à tirer droit devant, la jeep peut tirer dans toutes les directions. Ça peut être un plus. Etant donné la nature du gameplay, on peut apparenter le contrôle de la jeep au mode "hard" et celui de l'hélico au mode "easy". Dans 2 les cas, il faudra récupérer le plus de bonus possible. Evidemment à 2, il faudra partager le butin (qui se cache dans des coffres) et croyez-moi, si vous voulez finir le jeu, il vaut mieux jouer à 2 en coop' qu'à 2 "chacun pour sa gueule". Pas difficile à l'extrême, il faut quand même être vigilant et rapide car les ennemis sont de plus en plus coriaces et les derniers niveaux accumulent les pièges. Il y a aussi des étoiles à récolter (lâchées par des ennemis au moment où ils explosent) qui servent à gonfler son score. Et qui dit score élevé, dit qu'on gagne au passage des vies supplémentaires. Enfin cette version Mega Drive contient quelques bugs de collision (les tirs passent à travers les ennemis), le jeu est un poil plus difficile car par moment il y a plus d'ennemis à l'écran (ça reste gérable) et surtout, il apporte un nouveau niveau. Etonnant je sais, une version Mega Drive qui apporte un vrai bonus c'est rare. Ce nouveau level est au début du jeu (avant le premier "vrai" niveau), il est court, il est facile, il est super moche mais il a aussi le grand mérite d'exister.


Si la version Super Nintendo n'avait
Les musiques ont une qualité moindre (par rapport à la version Super Nintendo) mais les melodies accrochent toujours autant
(au fond) rien d'exceptionnel, les graphismes étaient très agréables. Le niveau de détails était élevé et le design était à la fois original et réussi. Notre conversion Mega Drive a évidemment souffert du portage car lorsqu'on passe de 256 à 64 couleurs affichables, c'est tout les graphismes qui en pâtissent. Mega SWIV perd donc en profondeur, les dégradés sont moins fins et on s'en doute, ce sont les passages les moins beaux du jeu original qui s'en sortent le mieux. Et il faut voir la pauvreté de certains décors (comme le désert avant le boss du niveau 2) pour le croire. En plus de ça, la gestion de certains sprites mobiles est mauvaise, comme le laser qui n'arrive pas en haut de l'écran ou encore certains objets qui se mettent à clignoter lorsqu'on leur tire dessus. Autre bug, la lave de l'avant-dernier niveau assume un effet de distorsion qui se paye le luxe d'être saccadé. Moi lorsque je vois un Thunder Force IV (qui a presque 2 ans de moins) qui nous a littéralement pulvériser les yeux, avec des effets absolument fabuleux et parfaitement assumés par la console, je me dis que les développeurs de cette adaptation n'ont pas forcés. Mais le moteur graphique affichera sa prouesse bien à lui car malgré le flot souvent soutenu d'ennemis qui traverse l'écran, aucun clignotement (sauf ceux précisés plus haut) et aucun ralentissement ne viendra gêner nos joutes. C'est déjà ça de pris. A noter également que Mega SWIV est vraiment plus rapide en 60hz. Si certains développeurs faisaient attention en essayant de conserver une vitesse correcte pour l'Europe, SCI ne s'est pas pris la tête, ce qui fait que même le son est plus rapide en NTSC. Tien en parlant de ça justement, la bande-son de Super SWIV est l'une des facettes les plus réussie de la version concurrente. Encore une fois le portage fera souffrir le connaisseur, le mélomane, le féru de qualité à tout prix que je suis. Premièrement le pauvre petit chip son de la console arrive vite à saturation. Lorsque les explosions s'enchaînent (quand on a tué un boss par exemple) le son se met à saturer (signal carré) comme un malade. Autre phénomène propre à la 16-bits de SEGA, dès qu'il y a trop de voix à gérer, certains sons (surtout de la musique) s'effacent. Heureusement on reconnaîtra immédiatement les superbes mélodies de Super SWIV, ainsi que sa rythmique "plastique". Bien sûr la qualité a été revue à la baisse mais les développeurs ont réussis tant bien que mal à conserver l'aspect hypnotiques de chacune d'elles. Pour ce qui est des bruitages, j'ai été agréablement surpris car on retrouve bien les bruitages d'origine et les explosions ont gardées un certain dynamisme. Dommage par contre que certains bruitages manquent à l'appel, comme le boss du niveau 2 qui tire son laser sans émettre le moindre son.



Super SWIV Note
est selon moi un must du genre. D'accord il y a mieux mais il est attractif, puissant et acoustiquement hypnotisant. Et comme la Mega Drive est tout aussi capable que la Super Nintendo de nous faire de grands jeux, je trouve normal que les SEGAistes aient aussi leur version (d'autant qu'à l'origine, SWIV est un jeu Amiga/ST et nous savons à quel point ces 3 machines ont un hardware très proche, même si la Mega Drive est la parent pauvre du lot). Evidemment les graphismes sont bien moins beaux, la faute à une palette de couleurs divisée par 4, le son est de moins bonne qualité, on a quelques bugs graphiques... et après ? Avec Mega SWIV on retrouve bien l'ambiance et le charme du jeu d'origine, en commençant par un excellent design et une action soutenue. Cette suite non-officielle de Silkworm reste donc bien sympa, nerveuse et efficace, même si elle ne tiendra pas la comparaison avec les jeux de TechnoSoft. Et si Mega SWIV est un cran en dessous de Super SWIV, il apporte quand même un niveau supplémentaire tout en conservant son fun, surtout lorsqu'on le pratique à 2.




A savoir : cliquez pour ouvrir



Test réalisé par iiYama

mars 2009