Chuck Rock II (MD)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1993
Développeur : Core Design
Editeur : Virgin Interactive
Genre : plate-formes

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Euro
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non


Aussi disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Chuck Rock II

Son of Chuck



Après un premier
Certains sprites sont énormes !
passage assez remarqué (même si le premier Chuck Rock sur Mega Drive est une adaptation de la version Amiga), Core Design, bien avant les Tomb Raider, nous sortait un nouveau jeu de plate-formes mettant en scène le fils de Chuck. Très ancré dans une préhistoire "dinosaurique", Chucky Junior part à la recherche de son pôpa qui s'est fait kidnappé. Encore une fois, le scénario est bidon, mais ça devient une habitude avec les jeux du genre. Graphiquement le titre essaie de faire de son mieux. Tentative de débauche de couleurs (pour rappel la console ne gère que 64 couleurs simultanément), le tout reste quand même d'un bon niveau avec de jolis passages et d'autres complètement vides. Par contre, pour l'animation c'est chapeau-bas ! Le jeu se la joue grande technicité avec des boss parfois énormes, des parallaxes, des zooms et des rotations (comme l'arbre géant qui prend feu : impressionnant). Là, il n'y a rien a dire, la Mega Drive assure bien. La jouabilité se veut tout même meilleure que celle de son "bedonnant" prédécesseur où il fallait tuer les ennemis à coups de ventre. Ici on a une masse et on cogne à tout va. D'ailleurs le jeu n'a rien perdu de sa bonne humeur avec des passages drolatiques du plus bel effet. Pour ce qui est du son, ça reste assez banal avec des musiques un peu en sourdines (juste histoire de mettre l'ambiance) et des bruitages moyens.



Plus Note
qu'une simple suite, Chuck Rock II est même meilleur que son prédécesseur, puisque tout y est de meilleure qualité. Bien plus jouable, affichant de sympathiques décors et surtout une véritable débauche d'effets graphiques et de sprites géants, la Mega Drive est en très grande forme ! Adapté de la version Amiga (comme le premier opus), on ne pourra reprocher à cette suite que son niveau de difficulté, assez élevée, voire même rebutante selon le niveau. Ce détail mis à part, c'est une très belle suite que nous avons là et perso, j'ai toujours rêvé d'avoir un Brachiosaure comme chien-chien alors... chercher Brachy.



Test réalisé par iiYama

avril 2005