Art of Fighting (MD)

 








Note générale


Sortie du jeu : 1993
Développeur : SNK
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : combats

Support : cartouche de 16Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs
Titre alternatif : Ryûko no Ken (JAP)
Prix au lancement : 400Frs


Aussi disponible sur :




 



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Art of Fighting









Si Art of Fighting est
La réalisation fait peine à voir, surtout à côté des adaptations de Fatal Fury et Street Fighter II
un jeu mythique sur Neo-Geo, c'est seulement sa trop grande difficulté et une jouabilité imparfaite, qui lui ont sapés son succès. A la première vue de cette adaptation, on peut le dire, la version Mega Drive est loin de celle d'origine. Pourtant lorsqu'on regarde de plus prés les 2 hardwares Mega Drive et Neo-Geo, les différences sont minimes mais le résultat par contre, tient plus de la montagne face au petit cailloux. L'intro, entièrement refaite, est des plus minable, les graphismes sont peu colorés, ils manquent cruellement de détails et l'animation est vraiment mauvaise. Avec des musiques grésillantes, des voix miteuses et des bruitages à chier, le son est certainement ce qui a le plus perdu au change. Les persos sont tout petits (je rappelle qu'Art of Fighting est le jeu qui a les plus gros persos jamais vu dans un jeu de baston en 2D), le zoom a disparu et on peut à présent le dire, la réalisation globale est pourrie ! Mais Art of Fighting a tout de même ses bons côtés, qui l'eu cru ? La jouabilité n'est pas trop mauvaise, les coups sortent assez bien, le mode story est toujours présent, les bonus stages aussi, les combats sont plus faciles que sur Neo-Geo et en versus, on peut jouer M. Big et M. Karate, les 2 boss du jeu.



Il Note
est clair qu'en passant de 102Mb à 16Mb et une réalisation produite par des guignols de la programmation (pourtant, le jeu a été porté par SEGA eux même), Art of Fighting a beaucoup semé sur le chemin allant de la grosse machine SNK à la petite console de SEGA. Carrément minable face à un Street Fighter II' sur le même support, il reste un tout petit jeu de combats avec l'agréable plaisir de jouer avec les 2 puissants boss (ce qui n'est pas possible dans la version d'origine). Mais je crois bien que c'est tout et entre nous, la Mega Drive dispose de tant d'excellents jeux, qu'à moins d'être collectionneur, vous vous passerez aisément de celui-ci...



Test réalisé par iiYama

aout 2006