After Burner Complete (32X)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : janvier 1995
Développeur : SEGA
Adaptation : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : combats aériens / shoot-them-up

Support : cartouche de 16Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 400 Frs


Arfter Burner est disponible sur :








Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

After Burner

Complete



Avant de dire
Cette adaptation est très fidèle à l'Arcade mais la licence veillit très mal
quoique ce soit à propos de ce jeu, sachez qu'After Burner et After Burner II sur Arcade, sont les mêmes jeux ! Certaines régions ont eu la première version (souvent le Japon et les Etats-Unis) quand les pays servis après, ont eu la version améliorée (comme nous, en France). En effet, les 2 exemplaires ne sont séparés que par une poignée de détails (comme par exemple une commande des gaz). Ces 2 jeux mythiques (et identiques je le répète), utilisaient la même borne, le fameux SEGA X Board, un cabinet atypique qui avait la particularité d'être monté sur un système à rouleaux coulissants (faisant ainsi basculer la cabine !). Très avant-gardiste du point de vue technique, After Burner nous faisait vivre des sensations encore jamais vu dans un jeu vidéo, faisant même le grand écart entre notre belle passion et les manèges de fête foraine (il existe aussi une version simple, juste avec un manche). En clair, ce fut un succès retentissant qui, aujourd'hui encore, fait écho à SEGA, la géniale équipe AM2 ainsi que son non-moins prolifique créateur Yu Suzuki (que vous devez connaitre pour ses licences OutRun, Virtua Racing, Virtua Fighter, Daytona USA ou Shenmue). En 1990, quelques 3 ans plus tard et alors même que la version Arcade fait encore de belles entrées, SEGA décide d'adapter son hit sur Mega Drive. Car rappelez-vous que le but premier de la console était bien d'avoir "l'Arcade à la maison".



 

Les 2 modèles de cabinet de la version Arcade


Mais ce qui
Il est dommage que cette version n'apporte rien de neuf à un jeu pourtant vieux de 8 ans à sa sortie
nous intéresse aujourd'hui, c'est son adaptation sur Mega Drive 32X, le fameux add-on de la Mega Drive à ne pas confondre avec un bolet avarié. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que la conversion est extrêmement fidèle ! Sortie en 1995, 8 ans après la version Arcade et presque 5 ans après la version Mega Drive, on retrouve exactement les mêmes graphismes, les mêmes musiques et le jeu dans son intégralité, d'où l'appellation "Complete" (les versions Mega Drive et Master System étaient amputées de certains niveaux). Sympa non ? Et bien pas tant que ça. Si à l'heure de ce test After Burner accuse une vieille cuvée de 20 ans, à la sortie de cette adaptation, le titre de SEGA avait, comme on vient de le voir, tout de même 8 ans. De plus, le support Mega Drive + 32X est infiniment plus puissant que l'hardware à base de double Motorola 68000 qui sévissait sur la borne (le fameux SEGA X Board). On retrouve donc l'exact jeu Arcade où tout est en 2D, mais les décors sont hyper redondants, ça pixellise méchant (surtout lors des zooms), parfois jusqu'à l'overdose de bouillie de pixels. L'animation est rapide mais saccadée, le son est de qualité moyenne et le gameplay, typique des jeux d'Arcade de cette fin '80, est bourrin et difficile. Car After Burner est loin des dogfights tout en finesse d'un Ace Combat (qui a, lui aussi, vu le jour en 1995). La jouabilité est très aléatoire, imposant de jouer de façon chaotique pour s'en sortir. Avec des loopings et surtout du grand n'importe quoi, on n'a pas vraiment l'impression de contrôler son jeu.



Connu sous Note
le nom d'After Burner Complete en Europe et Japon, After Burner (tout court) aux Etats-Unis, il faut reconnaitre cette adaptation est loin d'être un mauvais jeu. Loin de la grosse déception d'un After Burner III sur Mega-CD, on peut justifier son achat (à pas prix discount) en se disant qu'elle est l'une des plus fidèles adaptations de cet ancien hit de l'Arcade. Dommage qu'aucune retouche n'est été faite, que le son ne soit pas de meilleure qualité (surtout pour les musiques, trop proches de la version Mega Drive) et surtout, que le jeu soit si difficile et si confus. Une réussite quand même, certes pas franche ni même impressionnante, mais il faut reconnaitre que si on n'est pas trop regardant en ce qui concerne les jeux du genre, il y a matière à s'amuser, surtout pour le vieux loup qui a connu le jeu à l'époque.



Test réalisé par iiYama

juillet 2007