Tails' Skypatrol (Game Gear) -- GRAVITORBOX

 


Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : avril 1995 (au Japon uniquement)
Développeurs : Sims Co. - JSH
Editeur : SEGA
Genre : pseudo-shoot-them-up / aventure

Version testée : japonaise
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : JAP / US

Support : cartouche de 2Mb
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titres alternatifs : Tails' no Skypatrol - Tail's Sky Patrol


Aussi disponible dans des compilations Sonic ou en stand alone émulé sur :








Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Tails' Skypatrol









Tails a
Tails' Skypatrol n'est sorti qu'au Japon et uniquement sur Game Gear. On peut toutefois le retrouver dans quelques compilations
toujours été mon personnage favori de la série Sonic (avec Metal Sonic, mais c'est une autre histoire). Le personnage, apparu en 1992 sur l'excellent Sonic 2 a eu la chance que Luigi n'a pas eu : il s'est très rapidement émancipé du hérisson bleu. La sortie de Tails' Adventure et du présent Tails' Skypatrol (non il n'y a pas d'erreur, l'apostrophe est bien "après le s"... en tout cas, SEGA l'a voulu ainsi) sur Game Gear en 1995 en témoignent. Dommage cependant que Tails' Skypatrol soit resté une exclusivité japonaise jusqu'à son ajout dans des compilations comme Sonic Gems Collection ou Sonic Adventure DX... Niveau scénario, vous êtes prévenus, l'influence de l'univers Sonic reste présente mais ça ne vole pas bien haut : Tails découvre une île et décide d'y jeter un coup d'œil. COMME PAR HASARD, une vielle femme dénommée Wendy Witchcart (mauvais jeu de mots au passage) annonce qu'elle souhaite s'emparer de l'île et qu'elle transformera tous ses opposants en cristaux. Naturellement, c'est à Tails de s'occuper de son cas...



Tails Pride


Ce jeu est
Skypatrol est une sorte de pseudo-shoot puisque Tails sera en permanence en vol
à la fois un préquelle et un spin-off de la série car l'aventure se déroule avant sa rencontre avec Sonic. Tails' Skypatrol cherche donc à émanciper le plus possible Miles Prower de son meilleur ami bleu et le résultat s'en démontre dès le premier niveau : Tails est en constant vol. Pas de looping, pas de Rings à collecter, pas de boîtes, pas d'émeraudes, pas de Dr Robotnik et surtout, pas de Sonic. Tails tient tout de même dans sa main un (unique) Ring qui lui permettra d'interagir avec les niveaux. Ainsi, ce Ring est son seul moyen d'attaquer ses ennemis, mais lui permet aussi d'interagir avec d'autres éléments : il l'utilisera pour s'attacher à un wagon, où pour accélérer sa chute en l'attachant à un poids. Ce Ring sera aussi utile pour régler des puzzles ou détruire des murs. Une jauge en haut à gauche de l'écran indique le temps restant du vol de Tails. Si cette jauge se vide, Tails tombe et c'est parti pour un crash d'av... de renard. Il est possible cependant d'augmenter cette jauge en collectant des bonbons à la menthe disséminés partout dans le niveau. Parce que c'est bien connu, les bonbons à la menthe sauvent des vies... Dans son test du jeu, SomecallmeJohnny a dit que le jeu n'est pas sans rappeler le jeu "The Floor is Lava" et il a bien raison : en cas de contact avec un mur, le vide (logique), voire même le sol, Tails crève ! Ce qui fait qu'il faut rester en constant vol et choper un max de bonbons (ce que les nutritionnistes vont désapprouver, c'est sûr :).



Hardcore, hardcore comme reconnaître ses torts


Tails répond
Les graphismes sont plutôt réussis
très bien aux commandes et le gameplay, complètement différent d'un Sonic, se révèle aussi original qu'agréable. Graphiquement, le jeu se révèle très joli. Les niveaux sont colorés, on observe de jolies petites animations en fond (le sol, par exemple, dans le premier niveau), mais ce n'est pas exceptionnel. Le jeu était plutôt de la norme pour la Game Gear. A ce titre, d'autres productions le dépassent comme Sonic Blast, par exemple. La bande-son ne m'a pas spécialement plu : rien de mauvais à proprement parler, mais les musiques étaient tout juste passables, il n'y avait rien à mes yeux d'exceptionnel. Je ferai un commentaire similaire quant aux bruitages. La durée de vie, par contre, se révèle ridiculement courte car il n'y a que 5 niveaux. Beaucoup auraient pu râler à ce niveau, pensant bénéficier d'un gameplay très original pendant longtemps. Je les rassure pourtant, car ce sera le cas !



Hardcore, tel Skypatrol et son nombre de morts...


Ce sera le cas,
Bien que très court, c'est surtout la difficulté qui vous gâchera l'expérience
parce que la difficulté du jeu n'est pas sans rappeler l'un des meilleurs sons du rap français, je nomme "Hardcore" d'Ideal J. Parce que les niveaux sont tous d'une difficulté extrême, le type de difficulté qui rend presque facile Les Schtroumpfs !! La première fois que j'ai joué à ce jeu, je suis mort une armée de fois (et je crève encore parfois) à...Training Area, qui est sensé être le niveau d'entraînement. TRAINING Area... Cela vous donne le niveau de la difficulté, pire encore lorsqu'on sait que ce premier niveau est dénué d'ennemis. Et ce sera comme ça (voire pire, bien entendu !) dans les autres niveaux. Il ne sera pas rare de se crasher, se faire mitrailler par une horde d'ennemis dès le 2e niveau (on penserait qu'ils n'en feraient pas un fromage, mais Tails est parfois tellement fusillé qu'il finit en emmental), se prendre un mur, et donc se choper une flopée de Game Over. Ce sera cependant à nuancer légèrement car la difficulté des boss, quant à elle, n'est pas sans rappeler Sonic CD voire Sonic Chaos : ils sont faciles à pleurer. Seuls les niveaux et les ennemis classiques seront plus qu'un challenge dans ce jeu.



Tails' Skypatrol Note
est un OVNI, autant en tant que spin-off de la saga Sonic, qu'en tant que jeu vidéo plus généralement. Sa faible durée de vie cache cependant un jeu ultra dur qui vous en fera baver. Mais cette difficulté n'empêche pas d'apprécier des graphismes très corrects combinés à un gameplay original, sympa et bien conçu. Le tout fera cependant oublier une bande-son insignifiante. Il est finalement dommage que ce jeu ne soit sorti qu'au Japon (même si il a ensuite été diffusé grâce à des compilations). Une réédition sur la console virtuelle de la 3DS lui irait à merveille et lui donnerait une seconde jeunesse, à l'instar de Tails' Adventures. Cela me paraît à l'heure actuelle fort peu probable malheureusement...



Les -

  • Bande-son insignifiante
  • Incroyablement dur !!
  • Faible durée de vie
  • Sorti qu'au Japon
  • Les +

  • Très différent d'un Sonic : Tails s'émancipe
  • Une excellente maniabilité
  • Un gameplay très efficace
  • Graphismes très jolis

  • Test réalisé par Idris2000

    septembre 2018