Tails Adventure (Game Gear) -- GRAVITORBOX

 





Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : septembre 1995
Développeur : Aspect Co.
Editeur : SEGA
Genre : plate-formes / aventure

Version testée : Euro
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Support : cartouche de 4Mb
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titres alternatifs : Tail's Adventure (ALT) - Tails Adventures (JAP)
Prix au lancement : 300Frs


Aussi disponible dans des compilations Sonic ou en stand alone émulé sur :










Les sites partenaires :










_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Tails Adventure









Après le
Comme toujours, le scénario ne cassera pas 2 queues à un renard...
test de l'OVNI qu'était Tails' Skypatrol (encore une fois, il n'y a pas de faute d'orthographe), il était à mes yeux logique de tester l'autre jeu dans lequel le "sidekick" de Sonic avait le rôle principal. Développé par Aspect (un studio spécialisé dans la Game Gear et les portages) et édité par SEGA, l'histoire du jeu ne va pas plus loin que le manuel : chez les japonais, l'histoire se passe avant que Miles "Tails" Prower rencontre Sonic et le renard à deux queues se repose sur l'île de Coco Island. Hors du pays au soleil levant, l'histoire se passe après que Tails ait rencontré Sonic et les 2 meilleurs amis ont choisi de se séparer pour un temps. Tails, durant les vacances, débarqua sur une île inconnue pour y passer ses vacances et nomma l'île "Tails' Island" dans la plus grande des modesties. Dans les 2 versions, l'île est ensuite attaquée par la Battle Kukku Army, une armée d'oiseaux anthropomorphes qui cherchent les Chaos Emeralds. Et Tails se doit de botter le cul de ces piafs. Bref, même chez les spin-off, le fort des Sonic n'a jamais été le scénario...



Tails in badassitude


Le seul
Tails est agréablement badass dans cet épisode...
point commun avec les jeux de la série principale est le fait que c'est un jeu de plate-formes. Loin de la vitesse, le jeu est une sorte de fusion entre un action-RPG, oscillant entre Zelda II et Metroid, tout en insistant sur la recherche d'items et le fait revenir dans les niveaux précédents avec les items récupérés afin d'en découvrir toujours plus. Tails peut se déplacer, sauter, utiliser ses objets, se baisser et voler pour une période variable indiquée par une jauge à gauche de l'écran. Le système de vie sur base sur les rings : Tails regagne de la vie en chopant des rings (qui sont beaucoup plus rares que dans les jeux principaux) et en perd lorsqu'il est touché par l'ennemi. Il meurt lorsque le taux de vie atteint 0 (il y a alors Game Over). Pour reprendre sa partie, il faudra saisir le mot de passe adapté pour continuer dans le jeu. Il y a un taux maximal de vie qui variera alors que le jeu avance (10 au début de l'aventure). Notre agent orange (ok je sors :) face à l'ennemi, utilisera l'artillerie lourde. Sa première arme? Des bombes ! Et ça ne fait que s'améliorer ensuite : marteau, explosifs très variés (y compris bombes au napalm, rien que ça !), petit robot tout-terrain très utile pour la recherche d'objets et qui peut se transformer en sous-marin armé d'une foreuse, de torpilles, de missiles et même d'une fusée lui permettant de devenir un avion ! Tails est un badass dans ce jeu, et ce, uniquement grâce à son intelligence (certains devraient en prendre de la graine ^.^).



Believe in yourself


Les Chaos Emeralds
... et le gameplay s'avère particulièrement agréable
et leur utilisation diffèrent radicalement des Sonic. Ici pas de Special Stage, ni de Super Tails et leur utilisation est surtout individuelle : elles augmentent le temps de vol de Tails et son taux maximal de vie (on atteint 99 avec les 7 joyaux). A ce titre, le gameplay de ce Tails Adventure se distingue largement des jeux de la série principale, et se révèle très sympathique. La maniabilité est au poil, et notre personnage bi-appendiculé répond très bien aux commandes, aucun problème de ce côté-là. Niveau difficulté, le jeu est loin d'avoir la facilité attristante d'un Sonic Chaos, ni la grosse difficulté d'un Sonic 2 sur Game Gear. Au fur et à mesure qu'on avance, il y aura plus de challenge, et de puzzles : le petit robot tout-terrain (mentionné plus haut) se révèlera très utile, car invincible, et pouvant se faufiler dans des endroits où Miles ne peut pas aller. Il sera souvent utilisé pour résoudre des puzzles. Ceci dit, il n'y aura rien d'insurmontable, le maitre-mot c'est "équilibré".



Un spin-off meilleur que certains Sonic 8-bits ?


Graphiquement,
La réalisation est de premier ordre !
c'est excellent, avec des environnements éclatants, colorés, variés, ainsi que des sprites détaillés. De ce côté-là, le jeu a même très bien vieilli, chose rare pour un titre 8-bits dont la résolution d'origine n'atteint que 160x144 (voilà pourquoi nos screenshots paraissent un peu flous : ils sont légèrement zoomés !). Tails Adventure fait donc définitivement parti des plus beaux jeux de la console ! Côté musiques, la bande-son est sympa, diversifiée et agréable. Cependant je ne dirais pas qu'elle est excellente : elle est de très bonne facture, loin d'être mauvaise mais on a entendu mieux. Enfin la durée de vie est toute à fait correcte, avec certes un faible nombre de niveaux, mais ces derniers proposent un challenge non négligeable. La nécessité de souvent revenir dans les levels précédents pour obtenir un objet nécessaire pour un niveau spécifique peut se révéler assez pénible cependant, ça augmente la durée de vie et nous rappelle aux bons souvenirs de l'indémodable Quackshot (sur Mega Drive).



Bien meilleur Note
que beaucoup des jeux 8-bits de la série principale (excepté le premier et le deuxième opus), Tails Adventure est au pire un jeu simple, au mieux un spin-off de très bonne facture, avec un gameplay original, un Tails agréablement badass, une durée de vie très convenable, des graphismes magnifiques et une bande-son plus que correcte. Notez comme anecdote qu'au Japon le jeu se nomme Tails Adventures (avec un "S" à Adventure) et qu'il est sorti presque au même moment sur les 3 principaux continents (c'était assez rare à l'époque). Bref, Tails Adventure est un superbe jeu qui illustre parfaitement ce que la Game Gear a de meilleur à offrir et à ce titre, je le recommande chaudement.



Les -

  • Il faut souvent revenir en arrière pour choper des objets parfois nécessaires pour progresser. Cela peut se révéler fatiguant...
  • Les +

  • L'utilisation des Chaos Emeralds, bien différente des jeux de la série principale
  • Graphismes magnifiques : le jeu a très bien vieilli de ce côté-là
  • Ni trop dur, ni trop facile
  • Tails en mode badass
  • Bande-son correcte
  • Bonne durée de vie
  • Gameplay original

  • Test réalisé par Idris2000

    octobre 2018