Super Mario Advance 4 (GBA)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : octobre 2002
Développeur : Nintendo
Adaptation : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : plate-formes

Support : cartouche de 64Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR
Difficulté :
Multi-joueurs : 4 joueurs
Abréviation : SMB3 - SMA4
Prix au lancement : 40€
Score des ventes : 5.2 Millions


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Super Mario Bros. 3

Super Mario Advance 4


Parmi les jeux
Une fois encore, nous profitons de la version All-Stars, agrémentée d'une sauvegarde et d'une intro. Sympa :)
qui m'ont le plus marqué, je dois reconnaitre qu'en son temps, Super Mario 3 avait fait très fort. Sorti sur NES en 1990 (j'avais 14 ans), cette version avait bluffé tout le monde tant pour sa richesse ainsi qu'une réalisation impensable sur cette 8bits pauvre en puissance. Et pourtant, le résultat était là et Mario 3 fut considéré comme le meilleur jeu de plate-formes 8bits de tous les temps. Il ne fut finalement détrôné que par l'excellent Super Mario World (sorti sur Super Nintendo et sur GBA). Suite et fin des adaptations des plus célèbres Mario 8 et 16bits sur la petite GBA, fin 2003 Nintendo mettait sur le marché un de ses plus grands joyaux. Comme d'habitude on retrouve le Mario Arcade en bonus. Pour notre Mario 3, c'est sous sa forme "All Stars" que j'ai eu l'immense plaisir de le redécouvrir, pour la centième fois au moins. Le scénario des Mario Bros a toujours été plus ou moins bidon. Dans cet épisode, Bowser (encore lui) a envoyé ses enfants voler les sceptres magiques des rois des 7 mondes. Les transformant par la même occasion en bêbêtes, c'est notre brave duo d'action Luigi et Mario, qui s'y colle. Arrivé à la fin du level 7, c'est directement la princesse qui est encore une fois enlevée. Le jeu nous offre une vraie petite intro et si la mise en scène est ridicule, on ne que féliciter sa présence (puisqu'elle n'existait pas sur NES).


Honte à ceux
L'inimitable gameplay de Mario 3 n'a pas pris une ride
qui ne connaissent pas ce jeu et qui m'obligent à épiloguer sur le chapitre du gameplay. Dans Super Mario Bros 3, la grande nouveauté c'est les costumes. Si on retrouve toujours les sempiternels champignons et boules de feu, c'est dans cet épisode que le père Mario possède le plus de bonus : une queue de raton-laveur pour voler, un costume de grenouille pour nager plus facilement, le fameux Mario-Marteau, le Tanooki (raton-laveur évolué) et le Mario-godasse, sont autant de possibilités qu'offre le jeu. De plus, c'est le premier Mario à avoir une carte et où Mario peut porter des carapaces. Mario peut emmagasiner ses bonus, les prendre juste avant de faire un niveau et il y a aussi des bonus spéciaux : le nuage vous permet de sauter un level, l'aile -P- vous offre le vol infini le temps d'un niveau, la boite à musique endort les frères-marteau et les flûtes, vous donnent accès aux warp-zones. Mais notre Mario Advance 4 propose aussi quelques nouveautés en plus du jeu originel, ce qui est rare dans les adaptations. Ainsi, si on cherche vraiment bien, on trouve une ancre pour fixer le bateau des koopas et la plume de Mario World (Mario aura donc la cape). Sympa non ? Bien sûr je tergiverserai pas sur une jouabilité parfaite mais je signalerai tout de même que si la cartouche parait grosse face au jeu original qui ne faisait que 385Ko (3Mb), les niveaux sont vraiment très courts. On mets rarement plus de 1 minute 30 pour en venir à bout. On peut aussi jouer avec Luigi et ses sauts à rallonge. Personnellement, si je n'ai rien contre ce brave plombier à casquette verte, c'est juste que je déteste jouer avec, mais c'est un bon moyen de redécouvrir certains niveaux.


Enfin,
Sur NES, les musiques sont géniales. Sur GBA c'est plus moyen mais on a aussi quelques nouveautés
Nintendo a inclus 2 nouveaux modes de jeu : le Demo Card et le Power-Up Card (ne me demandez pas, j'ai pas compris, je crois que c'est un mode multi-joueurs) et un Replay (qui permet de "mémoriser" 2 niveaux, j'ai pas trop vu l'intérêt). Reprenant l'exact patte graphique de Super Mario All-Stars, notre petit Mario 3 affiche des graphismes réellement splendides. Arborant un arc-en-ciel de couleurs chatoyantes et une atmosphère si particulière à cet épisode, j'ai littéralement craqué. Bien entendu les petits bugs qu'on retrouvait sur la version NES ont disparus et le scrolling est parfaitement fluide. Mario et Luigi y vont de leur petites phrases type "hou-hou just was i needed" (qu'on traduit par : c'est tout ce dont j'avais besoin), présent depuis le premier Mario Advance. Certains aiment, d'autres détestent, toujours est-il que les voix sont présentes mais moins agaçantes que dans le Mario 2 GBA. Les bruitages sont à l'identique de la version Super Nintendo, les musiques (à quelques sonorités près) aussi. La qualité de l'ensemble est bonne (il y a même un effet reverb sur la musique et les voix, lors des passages qui l'exigent). Pour finir, quelques passages, relativement courts, ont mérités de nouvelles musiques. Tout ça pour dire que le son, s'il n'est pas transcendant, reste de qualité pour de la GBA et retrouver les thèmes cultes de Mario 3 en nomade, est un vrai bonheur.



En guise de conclusion Note
et parce que rien ne sert de faire long : Super Mario Bros 3 est un jeu fantastique ! Les graphismes sont superbes, le son est de qualité, il y a quelques nouveaux (petits) bonus assez bienvenus et l'ambiance de ce titre est vraiment géniale. Entre les dizaines de niveaux à parcourir, les costumes et les centaines de zones cachées, y'a de quoi faire. La preuve, lors de ce test j'ai encore découvert quelques petits trucs qui étaient bien planqués. Bref si vous avez une GBA et qu'elle prend la poussière au fond d'un tiroir, vous pouvez toujours lui payer une aventure formidable qui ne s'est jamais dénaturée avec l'âge.



Test réalisé par iiYama

février 2007