Star X (GBA)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juin 2002
Développeur : Graphic State
Editeur : Bam! Entertainment
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 64Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : FR
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 45€



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Star X








Dans la droite
Star X s'inspire largement de Starwing
lignée d'un Starwing dont il reprend l'exacte recette, Star X est un jeu surprenant. Souvent cantonnée à la 2D, notre brave petite GBA a plus d'un tour dans son sac car grâce à son processeur 32bits, elle est aussi capable de nous faire une jolie 3D à l'instar du jeu qui l'a inspiré. Star X (et non Star du X :) s'ouvre sur une véritable intro et propose un scénario certes léger mais qui a le mérite d'être présent. Vous incarnez Rob, un pilote hors pair devant faire face à une invasion. Tout au long du jeu, votre coéquipier vous fera un briefing avant chaque niveau. Tout en Français, les textes sont en plus agréables. Comme je le disais, Star X surfe sur la vague de Star Fox et de Star Fox 64. On retrouve donc un shoot-tem-up 3D à l'action nerveuse qui alternera comme ce dernier, des zones à scrolling imposé et d'autres à frontières fermées (si on tente de sortir de la zone, le vaisseau fait automatiquement demi-tour). On retrouve le même armement que dans Starwing à savoir un simple laser upgradable via des bonus et des mega-bombes (accessibles via la touche select). Pour dire, le plagiat va tellement loin qu'avec la touche -R- on pivote son vaisseau sur la tranche, avec -A- on accélère, avec -L- on freine et il y a même un didacticiel. Pourtant ce gout de déjà-vu reste fort agréable grâce à une réalisation impressionnante sur la petite portable.


Entièrement
Malgré quelques saccades, la réalisation reste impressionnante pour le support
en Flat-shading (3D sans texture), les sprites imposent une bonne taille et un niveau de détails appréciable. Du bateau de combat à la station spatiale en passant par vos divers ennemis, les éléments en 3D sont bien gérés. La cartouche ne contenant pas d'artifice comme le SuperFX, le moteur 3D reste impressionnant pour une machine qui n'est pas spécialement conçue pour ça. Niveau sonore, le jeu diffuse de bons bruitages ainsi que des musiques rythmées, bien dans le ton du jeu. Mais alors pourquoi avoir mis 13/20 à un jeu qui mérite apparemment plus ? Et bien il y a 2 raisons, 3 si on gratte un peu plus. La première c'est que l'animation saccade légèrement rendant sur la durée, l'aventure pénible pour les yeux. Même si ce n'est pas catastrophique, ça reste gênant. Ensuite, Star X n'a pas la souplesse d'un Star Fox. Dés qu'on appuie sur la croix de direction, le vaisseau part à l'extrême, rendant la jouabilité salement imprécise. Ce manque de finesse dans le contrôle, ce qui est lourd sur le plaisir de jeu car il ne sera pas rare de manger un mur à cause de ça. Pire, au level 2, il faut détruire une masse de mines en temps limité. Ce qui aurait du être facile à première vue, devient vitre très irritant car on a un mal de chien à les viser. Du coup la difficulté monte en flèche puisque vous êtes obliger de refaire 20 fois un même niveau, au demeurant simple.



Star X Note
reste un jeu surprenant. Scénario sympa, ambiance prenante, 3D rondement gérée, 22 niveaux à franchir, il est juste dommage que quelques poussières entachent un tableau rutilant. Même s'il ne surpasse pas l'un de mes shoot 3D préféré (Starwing pour ne pas le citer une dernière fois) bien qu'il s'en inspire ouvertement, Star X reste un très bon jeu avec lequel il faudra juste être un peu patient, à cause de la difficulté et d'une jouabilité qui aurait mérité d'être plus précise.



Test réalisé par iiYama

juin 2007