Sonic Battle (GBA) -- GRAVITORBOX

 


Cliquez pour agrandir



Note générale


Sortie du jeu : février 2004
Développeur : SEGA (Sonic Team)
Editeur : SEGA / THQ
Genre : combat (brawl)

Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Support : cartouche de 16Mo
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 à 4 joueurs en link
Titre alternatif : Sonic Brawl
Prix au lancement : 45€







Les sites partenaires :












_________________________________


Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Sonic Battle









Le test de ce jeu me tenait particulièrement à cœur car il s'agit du tout premier jeu Sonic auquel j'ai joué ! On le sait tous, les spin-off de Sonic sont, ce qu'on appellerait communément, des "hit & miss" : entre des Sonic Riders jugés très moyens (et qui ont pour beaucoup empirés au fur et à mesure des épisodes), un Sonic R qui a été très bien reçu par la critique à sa sortie (la réception négative est arrivée plus tard, notamment avec sa réédition dans la compilation Sonic Gems Collection), et Sonic Boom : Rise of Lyric jugé pire que l'opus 2006 (c'est dire la médiocrité du titre !)... on fait face à des jeux dont la qualité est très variable. Dans cet océan mouvementé, il y a malgré tout Sonic Battle (qui a notamment été adapté pendant quelques épisodes de Sonic X -la série d'animation- adaptation que je trouvais plutôt... mauvaise). Sorti en décembre 2003 au Japon, en janvier 2004 aux États-Unis et en février de la même année en Europe, il s'agit du deuxième jeu de combat de la série, après un Sonic the Fighters (sorti sur Arcade) finalement peu original. Voyons ce que donne ce jeu de combat...



Smash Bros wannabe ?


Vous l'aurez compris,
Le scénario est niais... mais nous avons tout de même des textes en français
Sonic Battle n'est pas un versus fighting comme Street Fighter ou Mortal Kombat, mais un "brawl" façon Super Smash Bros. Le gameplay est plutôt complexe : avant de commencer le combat (dans une arène en 3D gérée en temps réel, fait rare pour une Game Boy Advance), on vous laisse le choix de votre attaque spéciale au sol, votre attaque spéciale aérienne et le type d'attaque que vous allez automatiquement bloquer si un ennemi l'utilise sur vous. Il y a, à propos de ces derniers, 3 types : attaque à distance (Shot), attaque au corps-à-corps (Power) et attaque au piège (Trap). En appuyant sur le bouton L, on peut bloquer des attaques, mais aussi se soigner et augmenter la "jauge Ichiroko", située en-dessous de votre barre de vie. Une fois celle-ci pleine, votre personnage se met à briller : utilisez une attaque spéciale avec cette jauge remplie et elle tuera instantanément quiconque est touché (si quelqu'un bloque l'attaque cependant, sa jauge Ichiroko sera complètement remplie - la jauge augmente cependant assez rapidement en bloquant des attaques spéciales sans qu'elles soient nécessairement "one-hit-kill" à cause de la jauge Ichiroko) et ramènera à 0 votre jauge. Niveau personnages (roster), on est servis : Sonic, Tails, Knuckles, Shadow, Amy, Cream et Rouge font leur retour (à noter que ce sera la seule occasion où l'on pourra jouer avec Shadow et Rouge sur Game Boy Advance). Deux personnages de Sonic Adventure (bien que non-jouables dans le mode Histoire) reviennent en tant que personnages à débloquer : E-102 Gamma et Chaos. Enfin, il y a le nouveau venu, Emerl. Nous allons revenir sur lui plus tard. Tous ces personnages se distinguent au niveau de leurs attaques classiques, leurs attaques spéciales, leurs techniques de soin, leur vitesse, etc... Par exemple, si les attaques de Gamma sont lentes et qu'il est lui-même très très lent, à contrario il est très résistant, ses attaques sont dévastatrices, son dash (certes difficile à contrôler) le rend presque aussi rapide que Shadow et lorsqu'il est vaincu, il s'auto-détruit et l'explosion peut retirer plus de la moitié de votre vie ("Initating Recovery Mode" est devenu une phrase célèbre chez les fans du jeu...). D'ailleurs ses techniques de soin sont les meilleures du jeu (excepté celles d'un personnage dont je ne dévoilerai pas l'identité). Shadow est jugé quand à lui comme le meilleur personnage du jeu, étant le plus rapide d'entre tous, en plus d'avoir des attaques et des combos puissants, au prix d'avoir les pires techniques de soin du jeu et les pires pièges.



L'émergence d'Emerl


Parmi tous ces
Le jeu propose un gameplay plutôt agréable (bien que vite foullis) et ce, avec un confortable roster
personnages, qu'est-ce qui rend Emerl si particulier ? C'est très simple : au fur et à mesure des combats dans le mode Histoire, il peut copier les techniques de tous les autres personnages. Avec le bouton R, dans la map, on peut ensuite lui attribuer ces techniques et mélanger un peu le tout : par exemple, vous pourriez lui donner une attaque à distance aérienne de Gamma, un piège au sol de Rouge et une attaque au corps à corps de Shadow. Ces plagiats ne se limitent pas seulement au niveau des attaques spéciales, il peut aussi copier les attaques normales. Vous pouvez ainsi créer énormément de combos, avec des attaques prises d'autres personnages. De plus, vous pourrez également customiser son apparence et certaines de ses capacités via des cartes rares, difficiles à obtenir. On obtient comme résultat un gameplay plutôt original et sympa, bien qu'en rien révolutionnaire. Néanmoins, il a ses points noirs : les combats sont parfois bourrins et confus. Pire encore, étant donné que les sprites sont représentés en vue de profil (des sprites uniquement en 2D dans des décors en 3D), si un ennemi vous envoie voler droit vers un mur, il sera difficile de se rattraper sur le mur. Se rattraper sur un mur ou le prendre en pleine poire peut faire toute la différence : se cogner sur le mur peut vous donner des dégâts mineurs mais peut carrément vous faire perdre le combat si votre santé est trop faible, ou alors vous pourrez très bien survivre à une explosion de Gamma mais perdre car vous vous êtes pris le mur de plein fouet, au lieu de vous rattraper dessus. Il existe des mini-jeux, plutôt anecdotiques à mes yeux : un démineur avec Knuckles (seul mini-jeu disponible en solo), Soniclash (une sorte de fusion entre Beyblade et un pinball, où on doit, avec Sonic, Tails, Knuckles et Shadow, s'éjecter du ring à coups de Spin Dash – à noter qu'il s'agit du seul mini-jeu disponible dès le début, les autres étant à débloquer), Fly & Get (avec Tails, Cream, Rouge et Gamma, il faudra récupérer le plus de rings possible pour être le premier), Treasure Island (avec Amy, Cream, Knuckles et Rouge, il faudra se mettre à la recherche d'un trésor caché) et Speed Demon (basiquement une course d'obstacles avec Sonic et Shadow). Tous sont au mieux des distractions sympathiques, au pire des mini-jeux anecdotiques et ennuyeux au possible.



Un gros contenu pour une grosse durée de vie


Abordons à présent
Jouer Emerl est intéressant pour son côté "customisable"
le mode Histoire : Eggman s'énerve contre un robot qui ne semble pas faire grand chose, et qui a absorbé sa Chaos Emerald et l'abandonne sur la plage après avoir créé une copie du robot. Sonic le trouve, et comprenant que le robot veut que Sonic lui montre sa puissance, le hérisson s'exécute, établissant un lien avec ce robot. Il en viendra à l'appeler Emerl et de là, l'aventure commence. D'ailleurs tout le monde s'arrache Emerl pour des raisons allant du plus simple (Sonic développe un lien avec Emerl, Tails cherche à en savoir plus sur ce robot, Cream qui se fait kidnapper avec Emerl, l'histoire d'Emerl est aussi, de manière surprenante, émouvante) au plus caricatural (Rouge veut faire de lui le voleur ultime, et Amy "adopte" Emerl après un malentendu). Et en soi, le mode Histoire est intéressant, surtout pour gagner des compétences pour Emerl et plus secondairement pour débloquer des mini-jeux, ainsi que Gamma et Chaos. La difficulté est très inconstante, passant de l'ultra facile (le premier combat de Sonic et de Rouge) contre Phi, à l'extrêmement difficile (le combat d'Emerl et Rouge contre Sonic et Amy : vous allez souffrir !). On obtient en conclusion un mode plutôt moyen, pour être honnête. Il y a aussi le mode Battle (qui se joue autant en solo qu'en multi jusqu'à 4 joueurs par câble Link) où 4 personnages règlent leurs comptes. Très varié, bien que reprenant plusieurs éléments de Super Smash Bros, ce mode est très certainement le meilleur du jeu. Encore mieux en multi, où vous pourrez tester vos Emerls les uns contre les autres. Enfin, le mode Challenge vous opposera à plusieurs personnages dans des niveaux, qui varieront selon la difficulté que vous aurez choisie. Un mode plutôt sympathique, qui peut cependant trouver ses limites si vous êtes un as du jeu.



Mais Jamy, la GBA ça ne peut pas faire de la 3D, si ?


La durée de vie est,
Sonic Battle propose des sprites en 2D sur des décors en 3D...
par conséquent, plutôt longue : si vous vous attacher à l'histoire, il faudra débloquer toutes les techniques et customisations (c'est le point majeur de cette durée de vie), Gamma et Chaos, ainsi que tous les mini-jeux et enfin le multi-joueurs. Il y a de quoi faire... Graphiquement, le jeu est... mi-figue mi-raisin comme on dit. On trouve de tout : on passe de sprites superbement animés à des niveaux tout en 3D sortis d'une PSOne, très (trop ?) géométriques et moches. On passe d'un chara-design sympathique, se distinguant des autres jeux Sonic, à des maps du mode Histoire tout juste passables et des mini-jeux franchement bof bof niveau graphique. En somme, c'est une sorte de melting pot inconstant. Côté son, les musiques vont du passable (la musique des résultats) à l'excellent (le thème du niveau Colosseum voire le thème du boss final) en plus d'être de qualité, un exploit sur cette console qui accuse quelques fautes de ce côté-là. Encore mieux pour les bruitages avec notamment, les voix diverses digits dans le jeu.



Sonic Battle Note
est un jeu de combat, un "brawl", finalement plutôt sympathique. Malgré un gameplay correct, des personnages variés, des musiques globalement très bonnes, doté d'un excellent mode Battle et d'une très bonne durée de vie (qui est surtout due à Emerl, il faut le noter), il souffre de problèmes de confusion lors des combats, de graphismes mêlant 2D et 3D (on sait quel résultat ça donne) et d'un mode Histoire finalement peu excitant. Je le trouve néanmoins meilleur qu'un médiocre Sonic the Fighters, peut-être plus beau mais qui a pris beaucoup moins de risques. Les fans de Sonic et quelques aficionados de jeu de combat en arènes (brawl) y trouveront probablement leur compte, mais je ne peux pas affirmer la même chose concernant ceux qui n'entrent pas dans ces deux catégories.



Les -

  • Un mode Histoire finalement très moyen, souffrant en plus d'une difficulté mal équilibrée
  • Un mode Challenge qui montre vite ses limites
  • Des mini-jeux finalement anecdotiques
  • Combats parfois confus et bourrins
  • Purée que c'est moche !
  • Les +

  • Seul jeu Sonic permettant de jouer avec Shadow, Rouge, Chaos et Gamma
  • Toutes les possibilités pour customiser Emerl
  • Un des rares jeux en 3D en temps réel sur GBA
  • Durée de vie potentiellement conséquente
  • Excellente bande-son (pour une GBA)
  • Le mode Battle et son multijoueur
  • Des sprites superbemment animés
  • Un chara-design sympathique
  • Un gameplay sympa

  • Test réalisé par Idris2000

    octobre 2019