King of Fighters EX Neoblood (GBA)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : août 2002
Développeur : SNK/Playmore - MMV
Editeur : Sammy
Genre : combats

Support : cartouche de 64Mb
Version testée : Japonaise
Voix dans le jeu : US/JAP
Textes à l'écran : JAP
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en Link
Abréviation : KOF Neoblood
Prix au lancement : 50€





Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

The King of
Fighters EX

Neoblood


Pas facile de
La réalisation est très bonne
convertir un titre aussi puissant et mythique que King of Fighters sur la petite portable de Nintendo. Et pourtant, c'est avec un grand brio que ça a été fait. Sur la base qu'un KOF récent (KOF 2000 à mon avis), on retrouve pas moins de 18 persos jouables (plus 6 déblocables) et 6 servant de Striker. Pour les non-initiés à la magie SNK, le Striker est un personnage de réserve qu'on appelle en renfort lorsque la situation le demande. Bien placé, le Striker peut faire changer la balance d'un combat. Malheureusement, les personnages bloqués au stade de Striker ne seront pas jouables. Comme tout bon KOF qui se respecte, nous aurons droit à une intro typique de la saga (à base d'images fixes), des fins assez simplistes, un petit scénario et quelques modes de jeu : single play, team play, survival, team VS, single VS et survival time attack. Pas besoin que j'explique, tout le monde comprend de quoi il en retourne pas vrai ? En terme de boss, on retrouvera Iori et Geese Howard, qu'il faudra défaire par 3 fois. Il est d'ailleurs regrettable que Iori ne soit pas jouable en l'état et que de grands absents comme K' ou Maxima fassent tâche. La jouabilité, sans être mauvaise, n'est pas des plus pratique, plus encore sur GBA SP avec sa croix sans relief. Les coups sortent assez bien tant que ça reste une manipulation simple. Faire les meilleurs enchainements et les coups les plus puissants, vous demandera patience et dextérité.


De plus,
La prise en mains est très correcte
il est impossible de configurer les boutons comme on veut, ce qui est fort regrettable. A côté de ça, le gameplay si particulier et vif des King of Fighters a formidablement été retranscrit sur le petit écran de la GBA. On retrouve très vite ses marques et les gifles ne tardent pas à siffler d'autant que le jeu n'est pas très difficile. Pour parler de la réalisation, il est clair que la note des graphismes mériterait d'être plus élevée tant les décors sont magnifiques et les personnages, parfaitement retranscrits. Seulement l'animation n'est pas fluide. Loin de la puissance d'une version Neo-Geo, les mouvements sont hachés ce qui gâche un peu le plaisir. Rien de dommageable pour autant, disons juste que c'est gênant. Enfin la partie acoustique est remarquable. Si les musiques des King of Fighters n'ont que rarement été de qualité et si elles passent un peu inaperçues, ici elles restent bonnes. Les bruitages sont pas mal dans leur genre et c'est avec une qualité étonnante qu'on retrouve la plupart des voix digit des versions Neo-Geo. Un bien joli travail quand on sait à quel point la GBA aime faire un son de qualité médiocre...



King of Fighters EX, Note
sans être le meilleur jeu de combats de la console, reste un pur moment de castagne à partager en solitaire ou à 2 en link. Des graphismes excellents, une bonne bande-son, des persos charismatiques et la magie KOF ne vous feront pas regretter votre achat. Seules ombres au tableau : nous avons une jouabilité un peu raide et une animation mal décomposée mais ça reste poussière face au fun sans pareil d'un tel monument de l'Arcade (un spin-of pour être tout à fait précis ;).



Test réalisé par iiYama

juin 2007