SWIV (GBC)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : juin 2001
Développeur : Storm
Adaptation : SCi
Editeur : Codemasters
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche de 8Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu :
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en Link


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

SWIV








Après le test
Evidemment, on ne peut pas réclamer à une GBC les mêmes graphismes que sur Super Nintendo. Mais l'ambiance est encore là
de la version Super Nintendo, voilà qu'un peu de vacances m'a permis d'emmener SWIV sur nomade. Evidemment, on ne peut pas comparer un jeu 16bits avec un jeu 8bits, sur portable qui plus est. Pourtant dans ce portage, on retrouvera tout ce qui fait la magie de Super SWIV, à commencer par l'ambiance graphique. Car on dira ce qu'on voudra mais on reconnaît parfaitement les sprites ennemis ainsi que les décors. C'est sûr, c'est un peu vide et il y a toujours peu sprites affichés en même temps. Et pourtant, on accroche. Moins difficile que son homologue Super Nintendo, SWIV ouvre la porte du shoot vertical à un plus large public. De plus, on pourra jouer 2 via le link, l'un prenant l'hélico, l'autre la jeep. Techniquement, ça reste de la Game Boy Color. Les couleurs sont fades, l'animation subit quelques accrocs et il n'y a aucun effet graphique, à l'instar de la version originale. Pour ce qui est du son, la GBC n'a jamais fait de miracle et encore une fois, ce sera cracheux. Dommage qu'on ne puisse pas couper les musiques pour se concentrer sur les bruitages. Dans ce jeu on retrouvera Super SWIV au détail prés : les mêmes ennemis aux mêmes endroits, les mêmes boss, les mêmes armes primaires et secondaires, les écrans de protection, etc... Seule nouveauté, le jeu propose un système de passwords pour accéder aux niveaux déjà passés, ce qui sera bien pratique car SWIV n'offre aucune alternative. Une fois vos 5 vies brûlées, c'est le game-over.



On Note
peut dire que c'est un bon jeu, un portage réussi et pourtant pas évident d'un hit de la Super Nintendo, la Game Boy Color assumant parfaitement l'adaptation. Même si on y perd au niveau technique (8bits oblige) il est agréable de retrouver tout ce qui fait l'addiction de Super SWIV en modèle de poche. Un jeu limité, mais sympa...



Test réalisé par iiYama

juin 2007