Street Fighter Alpha (GBC)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : décembre 1999
Développeur : Capcom
Adaptation : Crawfish
Editeur : Capcom
Genre : combats

Support : 1 cartouche de 8Mb
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Abréviation : SFA
Titre alternatif : Street Fighter Zero (JAP)


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Street Fighter Alpha

Warrior's Dreams



Voici enfin
Conversion difficile d'un hit incontournable issu de l'Arcade et pourtant, la GBC s'en sort avec les honneurs !
mon tout premier test Game Boy Color ! Pour l'occasion, j'en profite pour tester un jeu que j'apprécie énormément... Petite piqure de rappel, cette sympathique petite console de Nintendo est sortie en 1998, soit 9 ans après la version monochrome. La GBC pose un hardware similaire à la GB classique mais offre une matrice pouvant afficher jusqu'à 56 couleurs. Mais trêve de blabla technique, voici donc le test d'une adaptation d'un excellent jeu de combats. Sorti en 1995 sur Arcade, Street Fighter Alpha est la prémice de l'excellent Street Fighter II. Evidemment adapté un tel jeu sur une petite portable n'est pas chose facile, d'autant qu'on passe d'un puissant système 16bits (le CPS2) à une petite 8bits nomade. Graphiquement, on retrouve les décors du jeu original mais faut être objectif, la plupart on souffert du portage. Encore que, si certains paraissent vides (Colisée de Rome, Muraille de Chine), certains sont colorés et plutôt jolis (Thaïlande, zone du tramway). Les personnages sont tout petits et peu de détails sont visibles mais la fluidité est tout de même de mise. L'animation est rapide, plutôt bien décomposée (faut penser 8bits) donnant au jeu une certaine ampleur graphique. On reconnaît parfaitement les coups spéciaux et d'ailleurs, la jouabilité est étrangement bonne, les attaques spéciales sortant facilement. Simplifiée à l'extrême, la jouabilité n'use que de 2 boutons (B pour les poings, A pour les pieds) et les principaux coups spéciaux sont toujours présents : dragon punch, hurrican kick, hadoken, etc... Dans la liste des persos disponibles, on retrouve toute la clique : Ryu, Ken, Chun-Li, Charlie, Adon, Sodom, Birdie, Guy, Rose et Sagat (soit les 10 persos de la version d'origine). Le jeu propose pas mal d'options dont 2 modes turbo. La partie acoustique est par contre assez pauvre. Proche de la bouillie sonore, si on retrouve quelques airs propres à la série, les musiques sont dans l'ensemble cracheuses et de mauvaise qualité. Il n'y a aucune voix digit (ce qu'on peut comprendre étant donné le support) et seulement 6 bruitages se partagent les FX. D'une qualité assez discutable et d'un réalisme franchement à revoir, si la partie graphique étonne par une réalisation plus qu'honnête, on ne peut pas en dire autant du son. Et puisqu'on en est aux regrets, il faudra aussi faire l'impasse sur une intro correcte ou des fins potables.



Finalement Note
moins minable que je pensais (sauf pour le son), Street Fighter Alpha version GBC, s'il ne rivalise pas avec la version PlayStation puisqu'ils ne jouent de toute façon pas dans la même cour, a le mérite de m'avoir surpris par une bonne prise en mains résumant tout le gameplay du titre en seulement 2 boutons. Loin d'être innovant ou même impressionnant, voilà un petit jeu de baston qui ravira les fans de la saga Street Fighter sur la petite Game Boy Color. Un bon p'tit jeu rigolo le temps d'un passage "princié" aux toilettes par exemple.



Test réalisé par iiYama

juin 2007