Robocop (GB)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : 1991
Développeur : Titus Software
Editeur : Ocean
Genre : action

Support : cartouche de 1Mb
Version testée : Française
Voix dans le jeu : -
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : 2 joueurs en Link



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Robocop








Robocop est
Jeu d'action sympa mais un peu difficile pour le commun des mortels
l'un des premiers jeux Game Boy que j'ai eu, à l'époque des Super Mario Land et autre R-TYPE (jeu avec lequel j'ai mis un coup de boule à l'écran... mais c'est une autre histoire). D'un gameplay ultra simpliste (s'accroupir, sauter et tirer), Robocop est accessible à tous, même aux neuneus du jeu. Pourtant le principal défaut du soft c'est sa difficulté. En effet si vous perdez à un inter-level (j'y reviens juste après) et bien vous avez droit à un game-over direct ! C'est trop débile parce que ça survient alors que vous avez encore 3 ou 4 vies... N'importe quoi ! Adapté bien sûr du long métrage américain (très bon film kitch de mon adolescence :) le jeu en reprend certaines phases. Sorte de niveau dans le niveau, les fameux inter-levels se présentent sous plusieurs formes : vous devez tuer un kidnappeur qui a pris une femme en otage (retranscrivant ainsi une scène du film) ou encore identifier un portrait (quoi de plus normal pour un flic). Mais encore une fois, si vous ne réussissez pas ces épreuves c'est le game-over direct, vous cramez un continue, perdez vos vies supplémentaires et devez recommencer le précédent level. C'est trop débile : c'est sûrement le travail d'un programmeur à la manque (dont la vie est nulle à chier) qui a du faire ça ! Hormis cet énorme détail, Robocop est un bon jeu. Graphiquement agréable pour du Game Boy et plutôt bien animé, notre cyber-flic répond aussi très bien aux commandes. La musique (notamment celle de l'intro) est de qualité, tout comme les bruitages qui se veulent au mieux de leur forme pour une 8bits.



Malgré Note
un gameplay ultra simple, si vous avez assez de nerfs pour vous accrocher et passer outre l'absurdité des développeurs qui ont carrément chier le système de vies/continues, vous trouverez un petit jeu, fort plaisant, à emmener partout et à la réalisation de qualité (malgré une certaine "simplicité"). Pour moi c'est la nostalgie du temps de mes 15 ans...



Test réalisé par iiYama

mai 2006