Daytona USA 2001 (DCAST)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mai 2001
Développeurs : Amusement Vision - Genki
Editeur : SEGA
Genre : courses

Support : 1 GD-Rom
Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : jusqu'à 4 joueurs simultanément
Prix au lancement : 60€


Daytona USA est aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Daytona USA 2001









Daytona USA est à la base un jeu d'Arcade. Créé en 1993 par l'AM2, il est le jeu qui a mis la célèbre équipe sur les devants de la scène comme des créateurs de génie, et SEGA par la même occasion. Daytona USA est un jeu magique, qui arriva à point nommé dans une période creuse où Ridge Racer avait déjà fait le tour du monde. Et puis c'est aussi une énorme claque visuelle et sonore puisque le fabuleux Model2, le puissant Hardware SEGA pour bornes de luxe, fait enfin son apparition. Avec un son 4.1 époustouflant pour l'époque et un cabinet grand luxe avec retour de force, Daytona USA fut le plus grand succès de SEGA sur un secteur où il désormais le maître. Daytona USA est le jeu par excellence dont tout le monde a déjà goûté. D'un gameplay Arcade facile a prendre en mains, il a même séduit les joueurs occasionnels et les non-initiés. Bien plus beau que tous ce qui se faisait à cette époque-là (Namco ne pouvait suivre avec son désormais dépassé System22), les joueurs console attendaient avec impatience la sortie du titre sur la Saturn. Avril 1995, SEGA exhaussa le voeu de millions de joueurs, qui ont pu, quelques mois après la sortie de la console 32bits de la marque, goûter aux vrombissements des moteurs de Daytona in home (c'est un des jeux qui a fait vendre la console). Il est vrai que le jeu ne proposait rien de neuf (aucun circuit supplémentaire) mais on retrouvait assez fidèlement le jeu d'origine. Il est vrai que la Saturn n'a pas non plus fait des miracles puisque le jeu est bien moins beau, plus pixellisé et plus anguleux mais contre une machine à 130.000Frs (je me souviens encore de la facture !), on peut pas lutter. Daytona USA est à SEGA ce que Ridge Racer est à Namco/Sony. Tout le monde garde encore en tête cette aura addictive qui émane de ce titre et en 1996, SEGA récidive avec un nouveau portage Saturn de son titre qui incluait 5 nouveaux circuits et de nouvelles fonctions, rendant le jeu plus complet, plus "console". Début 2001, notre cher Daytona USA refait son comeback sur la dernière console de la marque, en adaptant Daytona USA : Championship Circuit Edition (la version Saturn de 1996) dans une version revue et corrigée, nommée Daytona USA 2001. Les fans seront ravis de retrouver le jeu dans un habillage fidèle à l'original bien qu'il divise les foules. Etrangement, certain(e)s trouvent cette adaptation pourrie, d'autre la trouve géniale. Dans ce monde divisé en 2, voici mon opinion.





Développement scénaristique

Il n'y a pas de scénario et le mode championnat n'est pas un mode carrière. Par contre, c'est avec plaisir qu'on retrouve l'exacte intro du jeu original. Ca sert à rien mais c'est sympa.



Jouabilité & Gameplay

C'est ici
On retrouve vite les sensations de l'Arcade
que les masses diverges car selon la presse ou les joueurs du monde entier, Daytona USA 2001 n'est que le remake du second volet Saturn. Et alors ? Etant donné que j'ai pas encore joué à ce jeu, moi je ne peux que le comparer à l'original Arcade. Cette version remasterisée propose 4 modes de jeux (championnat, course simple, Time attack et 2 joueurs) plus un mode replay afin de revoir les plus belles courses. En mode -single play- il est tout de même regrettable de se farcir les -credits- à chaque fin de course. Pour ce qui est du championnat, tout d'abord il est beaucoup plus difficile que le mode -single play- (pour un même circuit) et se divise par tranche de 4 circuits. Car il faut préciser que si on retrouve avec bonheur les 3 circuits d'origine (dont le dernier est une horreur question difficulté), SEGA a aussi créer 5 nouveaux circuits, qui viennent apparemment du second volet Saturn. Il sera possible en -single- de les faire en mode normal, reverse, mirror ou reverse-mirror. Etant donné que chaque mode intensifie la difficulté, vous les retrouverez peu à peu dans le mode championnat. On dispose aussi de 4 véhicules aux caractéristiques bien distinctes, où il sera possible de choisir la boite (auto ou manu), la qualité des pneus (tendre, mi-tendre, normale, dure) ainsi que quelques changements de couleurs de carrosserie. Avec ça, les options proposent un paramétrage poussé des commandes, puisque vous pourrez mettre la fonction désirée sur n'importe quel bouton. D'ailleurs, la config' de base est un peu laide alors il sera préférable de passer par là avant votre première course. Enfin, il est agréable de voir que le jeu use des fonctions analogiques des gâchettes du pad, qui peuvent servir de frein et bien sûr, d'accélérateur. Les niveaux sont aussi paramétrables (difficulté, nombre de tours, nombre de voitures) et les nouveaux circuits sont bien dans la trempe de ceux d'origine. On retrouvera bien sûr les 4 vues originales : au raz du sol, vue de capot et 2 vues extérieures pour fillettes du volant. Globalement, la jouabilité est bonne, le stick analogique étant précis, seulement selon le niveau, votre voiture réagira différemment. Ainsi au premier niveau elle ne chassera presque jamais, alors qu'aux niveaux intermédiaires, il sera parfois difficile de maintenir sa trajectoire. En plus, elle a parfois de drôles de réactions comme une perte d'adhérence subite, des virages qui ne se négocient plus de la même manière d'un tour à l'autre ou encore des pneumatiques qui ne semblent plus accrocher (c'est d'autant plus vrai lors des accélérations). Avouez tout de même que c'est un peu bizarre... Car c'est souvent à cause de ça, qu'on finit dernier. Malgré tout, on prendra un pied d'enfer à pousser son adversaire sur le rail de sécurité et malgré une difficulté énorme dés la 3e course du championnat, on s'accroche tant ce jeu est génial. Il y a quelque chose d'addictif dans ce titre, de puissant. Résolument Arcade, la conduite est simple (trop diront certains) car il manque des possibilités de -drift- ou encore du nitrous. Mais il faut se remettre dans le contexte de la sortie du jeu, soit en 2001, et à l'époque son grand rival était Ridge Racer V sur Arcade et PS2, et il ne faisait pas mieux. En plus le jeu à 2 est carrément phénoménal (écran splitté). Alors les râleurs, ceux qui trouvent que ce jeu est mauvais, j'attends votre plaidoirie...



L'image

Il aura fallu
Le jeu n'est pas très rapide mais la qualité graphique est étonnante
attendre 8 ans pour avoir enfin une adaptation fidèle de l'Arcade et c'est finalement la DreamCast qui sera la première à le faire. Autant le dire tout de suite, en 2007 ce jeu n'est pas super rapide. En fait, je dirais même que pour du 300Km/h, c'est un peu lent. Mais si je me souviens bien, c'était déjà comme ça dans le jeu original. Daytona USA n'a jamais vraiment misé sur la vitesse pour impressionner (pour ça jouez à Scud Race) mais plutôt sur le pilotage et les sensations qu'elles procurent. Le moteur 3D est d'une finesse rare sur le support (j'ai déjà essayé pas mal de jeu avant de tester celui-ci). Je serais même prêt à dire que c'est le plus beau jeu de la console que j'ai vu ! Car hormis un léger strillage de l'image lorsqu'il sature un peu (c'est quand même assez rare), le moteur 3D fait un bruit de V8 qui ronronne comme un chat. Les temps de chargements ne sont pas trop longs (contrairement à ce qui se dit) et franchement, de vous à moi, c'est beau ! Les décors sont fins, les textures sont magnifiques, le scrolling est fluide et même si ça ne décoiffera personne, les sensations sont bien présente. A chaque course on assistera devant nos yeux à de véritables carambolages (quand c'est pas nous qui les provoquons) et la fluidité est de mise. Seuls petits regrets, les objets tels que les hélicos, les mouettes et autres, sont un peu fait à l'arrache mais dans le feu de la course, on y prête pas attention. Daytona USA 2001 est une franche réussite sur ce chapitre-là !



Le son

A base de sons
Musiques pourries à souhait mais moteurs assez réalistes
Electro oscillant entre House de bas-étage et Techno graisseuse, la musique de ce jeu est franchement de la merde ! Je m'excuse de manquer de tact mais y'a pas d'autres mots. Autant les graphismes vous emballent dés la première minute autant le son vous donnera envi de couper les musiques pour se concentrer sur les bruitages. Le bruit des moteurs est assez réaliste (bien qu'il aurait pu être plus puissant) et globalement, l'environnement sonore est de qualité. Seules les mouettes font des pets de rat et si vous essayez d'écraser un cheval (dernier niveau), il chouinera étrangement (mais non, je veux pas écraser un cheval, j'ai un coeur tout de même). Pour ça pour dire qu'hormis des musiques misérables (j'espère que SEGA a virer les pecnots qui ont torcher ça !), la réalisation sonore tient bien la route.



Note générale

Et bien nous voilà à la conclusion et je crois que la note finale parle d'elle-même : j'ai adoré cette adaptation d'un des plus grands jeu Arcade de tous les temps. Alors on pourra toujours venir gueuler qu'il n'y a pas beaucoup de circuits (Ridge Racer V sur PS2 ne fait pas mieux), que la jouabilité est parfois bizarre (ça c'est vrai), que le son est pas terrible (en tout cas pour les musiques) mais il faut tout de même reconnaître qu'on retrouve enfin notre bon vieux Daytona USA dans un habillage très proche de l'original, ainsi que ses sensations de pilotage (le volant en moins, faut relativiser). Alors même si le jeu ne mérite pas les plus hautes notes (comme certains le prétendent, faut être un minimum objectif), cette version 2001 ne mérite pas non plus les défaveurs de la presse spécialisée. Qu'est-ce-qui s'est passé les gars, SEGA ne vous a pas assez payés pour avoir une bonne critique ? Sans entrer dans un débat quasi-politique, j'assume le fait de dire que Daytona USA 2001 est une excellente conversion du cultissime jeu d'Arcade qui apporte en plus quelques nouveautés, même si elles viennent de la version Saturn. Un très bon jeu, point final.


Test réalisé par iiYama

août 2007