X-Men (ARC)

 






 


Note générale


Sortie du jeu : février 1992
Développeur : Konami
Editeur : Konami
Genre : beat-them-all

Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Hardware : custom 16-bits à base de Motorola 68000
Support : PCB
Orientation de l'écran : hoizontal
Commandes : stick 8 voies + 3 boutons
Multi-joueurs : jusqu'à 6 joueurs simultanément selon le modèle


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

X-Men









Alors que
La licence X-Men apporte un peu d'originalité à un genre omniprésent à l'époque
le monde entier se frite sur Final Fight et Street Fighter II (2 jeux Capcom), Konami se décide de tenter le coup en mettant en avant 2 gros plus par rapport à la concurrence : la licence X-Men et un multi-joueurs encore jamais vu. En effet, ce beat-them-all né en 1992 nous permet de contrôler 6 personnages : Cyclops, Colossus, Wolverine, Storm, Nightcrawler et Dazzler. Tout ça en vue de déjouer les plans machiavéliques de Magneto, qui pour nous barrer la route, va envoyer une armée de robots... qu'il doit certainement contrôler à distance. Se déroulant sur 8 niveaux, il est évident qu'on retrouve un boss à la fin de chacun d'eux, parmi les figures les plus emblématiques du célèbre Comic : Pyro, Blob, Wendigo, Nimrod, The White Queen, Juggernaut et Mystique. Basé sur l'épisode "Pryde of the X-Men", il est clair que le scénario ne casse pas des briques mais il reste mis en scène correctement. Petite intro flashy, petites scénettes entre les levels, pour un jeu d'Arcade, c'est tout à fait correct. Question design, ne vous attendez pas à retrouver celui des 4 films sortis récemment. Je rappelle que ce jeu a vu le jour en 1992 donc on se tape l'ultra ridicule dessin d'origine, celui avec les costumes hauts en couleurs, les collants moulants... puisqu'en plus il parait que le ridicule ne tue pas. Dans un gameplay assez simple (c'est l'époque qui voulait ça), on se retrouve avec 3 boutons, un pour sauter, un pour frapper et un dernier qui sert à utiliser le pouvoir spécial du mutant. Quelques coups assez originaux sont à dénombrer comme les attaques aériennes, les coups portés sur un ennemi au sol... mais globalement, on fait dans le grand classique des jeux de castagne de cette période : comprenez que c'est bourrin, tu cognes et tu poses les questions après.


Bien sûr
En mode 6 joueurs c'était vite le bordel... mais c'était fun !
les pouvoirs sont assez dévastateurs mais j'ai été rebuté de voir combien ça bouffe la barre de vie (presque un tiers, c'est abusé). L'autre grosse originalité de ce titre, c'est qu'il existe 3 versions d'une même borne : la borne pour 2 joueurs, celle pour 4 joueurs et l'impressionnante version à 6 joueurs. Le cabinet 2/4 joueurs est classique mais la version 6 joueurs profitait d'un écran "ultra wide screen", grand comme si on collait 2 écrans de 4:3 côte-à-côte. Il fallait bien ça pour caser les 6 joueurs sur un même un écran mais c'est très vite le foutoir (en contre-partie, le jeu devient vraiment facile). Ce type de bornes est évidemment très rares, et a déjà été vu pour The Ninja Warriors (le jeu d'action de Taito datant de 1988) mais il faut être clair, c'est bien ça qui attirait une clientèle un peu blasée et qui bouffait du beat-them-all à rythme industriel (même si les Marvel restent quand même assez discrets sur le secteur, par exemple The Punisher de Capcom ne sortira qu'un an plus tard). Fonctionnant sous un Hardware classique et quelque peu hybride à base de Motorola 68000 (le grand champion de l'époque, le CPU passe-partout qu'on mettait à toutes les sauces), ce processeur 16-bits performant (dont les spécifications techniques sont très proche de la Mega Drive, Z80 pour le son inclus) nous offre des graphismes loin d'être mauvais. Plutôt colorés, les personnages sont bien animés (je rappelle que ce jeu a 19 ans à l'heure du test, difficile d'être trop exigeant) et les effets (explosions, pouvoirs X-Men) sont sympas. Pour nous gâcher la fête il n'y a bien que des musiques vraiment horribles, dégueulasses à souhait, qui seront tout juste rattrapées par des bruitages très corrects et quelques voix digits de qualité.



Suite au Note
succès de Teenage Mutant Ninja Turtles (l'autre gros succès Arcade de Konami sorti en 1990) le développeur remet le couvert avec un X-Men très sympa. Son mode 6 joueurs est atypique et vraiment plaisant (bien que franchement bordélique par moment), la licence X-Men est bien exploitée... en clair, s'il n'a pas la puissance des plus gros blockbusters de Capcom (qui reste le maitre incontesté du beat-them-all et de l'Arcade dans ces années-là), Konami aura réussi à nous faire jouer à autre chose, dans un jeu légèrement plus débridé qu'ailleurs.




Les cabinets : cliquez pour ouvrir


Test réalisé par iiYama

mai 2011