Shinobi (ARC)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : novembre 1987
Développeur : SEGA
Editeur : SEGA
Genre : action

Version testée : US
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US / JAP

Difficulté :
Multi-joueurs : 2 jouerus en alternance
Hardware : SEGA System16 (version B)
Support : PCB de 8Mb
Orientation de l'écran : horizontal
Commandes : stick 8 voies + 3 boutons


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Shinobi









Si Shinobi est
C'est une évidence, cette version Arcade est la meilleure d'entre toutes
un jeu qui aura eu son succès grâce à ses adaptations Master System et PC-Engine (entre autre support, il y en a eu d'autres), il est aussi connu pour avoir offert une trilogie de renom sur Mega Drive avec les excellents Revenge of Shinobi, Shadow Dancer (dont il existe une version Arcade) et le sublime Shinobi III. Pourtant la carrière de Shinobi a belle et bien commencée sur Arcade. Nous sommes alors en 1987 (ça ne nous rajeunit pas) et SEGA exploite son nouveau hardware Arcade, le System16, qui servira quelques mois plus tard à l'original Altered Beast. Le gameplay bien connu de ce tout premier Shinobi, nous permet de sauter d'un étage à l'autre, d'utiliser ses shurikens pour tuer les ennemis ou d'utiliser un Ninjitsu, tout ça dans le but de sauver des fillettes tout au long de 15 levels (répartis en 5 chapitres). Jeu d'action à scrolling horizontal, les fillettes (bien gentilles quelles sont) nous offrent parfois des power-ups, qui peuvent être des shurikens enflammés au Japon, ou plus simplement une mitrailleuse aux Etats-Unis (sans doute plus proche de leur culture de fanatique des armes). Et la difficulté est assez raide car il n'y a pas de jauge de vie comme sur Master System, ici on meurt en un coup avec comme punition de retourner au début du level.


De plus,
Les graphismes sont loin d'être impressionnants mais le jeu propose déjà un gameplay original
les fillettes sauvées ne doivent pas être re-sauvées, ce qui fait qu'on s'assoit aussi sur les power-ups à récupérér en chemin. Autre originalité, c'est bien connu, Shinobi propose un bonus-stage tout à fait original : en vue subjective, on lance des shurikens pour tuer les ninjas qui nous assaillent et si on resiste jusqu'au bout de l'assaut, on gagne une vie supplémentaire. Si Shinobi dégage une ambiance si particulière, c'est aussi pour sa réalisation qui était d'un très bon niveau pour l'époque (même si, sorti la même année, R-TYPE restera la grosse référence en termes de graphismes chiadés). Le jeu ne ralentit pas, les boss ont une taille correcte et surtout, les décors ont cet aspect "propre" et détaillé, que n'auront pas ses diverses adaptations. On notera aussi quelques clins d'oeil assumés comme ces affiches de Marilyn Monroe ou ce Spider-Man accroché aux murs (visiblement SEGA se foutait bien des droits d'auteur à l'époque). Quant à la partie sonore, elle nous propose des musiques assez classiques pour l'époque et d'une qualité correcte. Faut dire que le System16 n'était de toute façon pas réputé pour faire de la "grande cuisine", lorgnant plutôt sur le "fast-food" de l'acoustique. Et ça se vérifie avec des bruitages classiques eux aussi, ainsi que des voix digitales franchement médiocres. Les annonces (style "mission one") sont hachées menu, rendant le tout franchement moche (on est loin des voix assez claires du CPS1 de Capcom).



Shinobi Note
sur Arcade est un bon jeu. Si j'ai d'abord connu certaines de ses adaptations, dont aucune ne lui rend vraiment hommage, il est clair que c'est sur son support d'origine qu'on nous dévoile finalement un titre de qualité. SEGA avait de bonnes idées et il savait bien les mettre en oeuvre. En clair, ce Shinobi Arcade est sans réfléchir la meilleure des versions, tant pour ses graphismes nets au possible, que sa jouabilité jamais prise à défaut.



Test réalisé par iiYama

mars 2013