Contra (ARC)

 








Note générale


Sortie du jeu : février 1987
Développeur : Konami
Genre : action

Version testée : Américaine
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Support : PCB
Orientation de l'écran : vertical
Commandes : stick 8 voies + 2 boutons
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Titres alternatifs : Probotector / Gryzor


Aussi disponible sur :







Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Contra









Avant d'être
L'alternance des vues de profil et à la 3e personne était une belle originalité
l'un des meilleurs jeux d'action sur NES et de faire parti du line-up de la Super Nintendo avec Super Probotector, la série Contra est née sur Arcade en 1987. Développé par Konami, qui s'affairait encore pas mal sur le secteur à l'époque, Contra est un jeu culte à défaut d'être exceptionnel. Porté par un petit hardware 8-bits à base de Motorola 6809 (une évolution majeure du 6800 classique) Konami nous livre un jeu pas franchement beau. Je sais, je colle ça partout mais encore une fois, la même année est sorti R-TYPE et techniquement entre les 2 jeux, y'a un siècle (j'exagère à peine :). Le son par contre s'en sort mieux, avec des musiques assez classiques mais rythmées et des bruitages dans le ton. En fait, la vraie force de Contra c'est d'être un jeu d'action hyper nerveux où on n'a pas une seule seconde de répit, ce qui nous donne une difficulté assez élevée dès le premier niveau. Evidemment jouable à 2 en co-op', notre perso n'a pas de jauge de santé ce qui fait qu'au moindre tir subi, on perd une vie. Et non seulement on perd l'arme utilisée mais en plus les continus s'envolent vite. Disposant d'un stick 8 directions et de seulement 2 boutons (tir et saut), les niveaux sont scindé en 2 parties : tout d'abord en vue de profil comme un classique "run & gun" et puis en vue à la 3e personne, plus original, façon Cabal. Dans cette vision de l'action, on est bloqué au premier plan, le temps de désactiver le système de sécurité. Dans un mode comme dans l'autre, on peut évidemment tirer dans les 8 directions, mais aussi choper de nouvelles armes, sauter, se coucher (pour éviter les tirs ennemis) et même tirer en l'air (on est loin de Mega Man et de ses limitations toutes pourries). Petits défauts tout de même, les items bonus passent un peu vite à l'écran alors que nos armes sont lentes (du coup on n'arrive pas à les choper !) et la zone de contact (la fameuse zone transparente) est mal définie, donc on se fait toucher à tout va, même par des tirs qui auraient simplement dû passer à côté.



La Note
recette Contra aura fait son bonhomme de chemin, notamment lors des divers portages du jeu (ZX Spectrum, CPC, MSX2 et surtout NES), à tel point que de nos jours, les épisodes sont rares mais le titre même de Contra porte encore une certaine réputation. Un titre rarissime aujourd'hui, pas spécialement beau ou bien réalisé (en plus, il ne comporte que 5 niveaux assez courts) mais dont l'action et le fun ne sont plus à prouver. Avec Contra (qu'on connait aussi sous les noms de Gryzor ou de Probotector selon la région ou le support), Konami a gagné quelques lettres de noblesse sur Arcade et NES.



Test réalisé par iiYama

octobre 2009