Cadillacs & Dinosaurs (ARC)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : avril 1993
Développeur : Capcom
Genre : beat-them-all

Version testée : Euro
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Hardware : Capcom CPS1
Support : PCB de 72Mb
Orientation de l'écran : horizontal
Commandes : stick 8 voies + 2 boutons
Multi-joueurs : 3 joueurs simultanément



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Cadillacs & Dinosaurs









Jeu culte du
Le gameplay est bien rôdé et l'aventure peut être pratiquée à 3
grand créateur de Street Fighter II et Final Fight (que de souvenirs), Cadillacs & Dinosaurs surfe la vague du beat-them-all classique mais ultra fun et défoulant. Copiant généreusement Street of Rage II (Mega Drive) lui-même plagiant Final Fight, on peut dire que le genre n'est qu'une série de copier-coller de tout ce qui bouge dans le style. Et pourtant, Cadillacs & Dinosaurs arrive quand même à apporter son lot d'idées fraiches, notamment grâce à l'introduction de bestioles décimées depuis des millénaires : les dinosaures. Le scénario est super bidon et pose une trame des plus simples : il y a un savant fou qui veut remodeler le monde à sa manière, c'est pourquoi il a ressuscité les dinos (John Hammond ?). Et c'est bien sûr à vous de régler le problème et encore une fois, à la force des poings. Bidon je vous disais. Mais il n'empêche que c'est là, sa principale originalité car il ne sera pas rare de se battre contre ces reptiles parfois gigantesques, mais unanimement féroces. L'autre originalité du jeu, sera de proposer diverses armes à feu tout le long de l'aventure : bazooka (auquel vous aurez droit en cas de perte d'un continu), pistolet, Uzi, fusil de chasse et fusil à pompe sont au menu. En plus d'être puissantes, elles varient les plaisirs. Pour ce qui est du reste du gameplay, on fait dans l'usuel, le classique : enchainements de coups, projections, attaques aériennes et coups spéciaux (histoire de faire un peu le ménage), la jouabilité restant efficace en toute situation.


4 persos sont disponibles
La réalisation ne brille pas vraiment mais à côté de ça, quelle bande-son !!
et le jeu peut se pratiquer jusqu'à 3 simultanément. Mention spéciale pour Mess (le plus costaud des 4) qui n'est autre qu'un Haggard déguisé (les coups sont identiques) et un ennemi qui apparait vers la moitié du jeu, qui n'est autre qu'un clone de Blanka. Graphiquement le jeu est sympa mais ce n'est pas non plus un tableau de maitre. L'animation reste fluide dans la plupart des cas (quelques rares ralentissements) et vous connaissez la loi taille/animation ? Non ? Et bien plus un sprite est gros et plus il est mal animé. Cadillacs & Dinosaurs ne changera pas cette donne. En gros les personnages jouables et autre "petits ennemis" seront fluides, quand les plus gros comme le T-Rex, sont animés à l'arrache. Par contre la bande-son est énorme !! Avec des bruitages communs pour le genre et des voix bien sympas, c'est surtout les musiques et elles seules, qui méritent qu'on prête attention à l'acoustique. Très Rock dans l'âme, la qualité ainsi que de belles mélodies, m'ont agréablement surpris. Les musiques entrainent parfaitement le(s) joueur(s) dans une ambiance sonore résolument parfaite. On sent bien là, le génie des compositeurs de chez Capcom et c'est une rareté sur Arcade où généralement on "entend du bruit" plutôt que de vraies musiques.



Vous l'aurez Note
sans doute vite compris, Cadillacs & Dinosaurs est un excellent mélange de titres Arcade, l'un des grands pontes du genre, relevé d'une ambiance Jurassic Park des plus originale. Si la réalisation n'a rien d'extraordinaire, à contrario nous avons un jeu ultra fun, défoulant, le tout porté par une bande-son mémorable, ce qui est extrêmement rare sur Arcade.



Test réalisé par iiYama

juillet 2006