Alien vs Predator (ARC)

 








Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : mai 1994
Développeur : Capcom
Genre : beat-them-all

Version testée : Euro
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Hardware : Capcom CPS2
Support : cartouche 200Mb
Orientation de l'écran : horizontal
Commandes : stick 8 voies + 3 boutons
Multi-joueurs : 2 joueurs simultanément
Abréviation : AvP


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Alien vs Predator









Le mixage des univers
On peut jouer les Predators ou les Humains
d'Alien et de Predator sont allés bon train dans les années '90. Il est vrai que l'affrontement entre les 2 monstres sacrés du cinéma avait de quoi réveiller les spectateurs endormis. Comics, jeux vidéos, figurines et une apogée atteinte en 2004, lors de la sortie du film du même nom au ciné. Mais en attendant, 10 ans plus tôt, Capcom nous avait concocté un beat-them-all dont il a le secret à la croisé de Final Fight, Cadillacs & Dinosaurs et The Punisher. Rien que ça ! Dès l'intro on sent un réel effort de la part des développeurs à vouloir offrir un scénario catastrophe cohérent. Le prologue s'ouvre alors sur un enchainement de scènes qui narre l'arrivée des Aliens sur Terre. Evidemment c'est la panique, l'armée est débordée, jusqu'au moment où arrivent les Predators. Ces derniers vont s'unir aux humains afin de combattre l'invasion. Trame sympathique, surtout pour de l'Arcade, qui sera étayée par diverses cut-scènes (2D type Artworks) et qui se finira sur un épilogue court, mais bien construit. Aliens vs Predator (AvP) est un beat-them-all 2D sauvage où on aura le choix entre 4 persos : 2 Predators, un gars, une fille (pas de blague). Si le système de combat classique à main nues est commun aux 4 (encore que chacun possède ses coups et enchainements propres), il y a bien sûr des différences, à commencer par le système d'armes embarqué. Les originalités entrent en scène dès le premier level puisque des armes sont disponibles de suite : couteau, fusil, grenades, lance-flammes, mitrailleuse lourde, disque Predator et autres. D'ailleurs vos persos ne peuvent pas sauter. En contre partie, les 3 boutons d'action du jeu sont 3 attaques différentes (il y a aussi des combinaisons de touches). Du côté des opposants, on retrouvera toute la panoplie Aliens (couché, debout, Alien Mère, œufs, chestburster et face-hugger) plus quelques uns créés pour l'occasion. Après un virement du scénario (vers la moitié du jeu), on verra aussi des humains.



En fait ces humains
La réalisation nous dévoile un CPS2 très en forme
ont étés soumis à une toxine en plus d'être contaminé par des œufs Aliens. Que du bonheur. En plus d'apporter une notion de variété dans les ennemis, on aura aussi une nouvelle panoplie d'armes (comme les fusils d'assaut vus dans Aliens 2, le film) et d'opposants comme les robots de manutention (toujours issu du film Alien 2). Dans tous ça, afin de rappeler qu'on est dans un jeu Capcom, nous aurons également 2 bonus-stages. L'un propose une phase de shoot intensif et l'autre, plus classique, proposera la destruction d'une machine (non, pas une Mercedes :). Avec tout ça vous l'aurez compris, Capcom a fait le maximum pour offrir un titre efficace, défoulant et varié. En plus, si le jeu abuse de nuées d'ennemis ultra agressifs, il ne sera pas trop difficile de s'en débarrasser, ce qui ne gâchera pas le plaisir débordant du jeu. En somme, la difficulté est bien dosée pour un titre d'Arcade. Parlons un peu technique. Les divers décors traversés seront bien sûr issus des films, avec une finesse et une coloration agréable. L'animation est pas mal détaillée et ne souffre que de très rares bugs. Les sprites sont imposants (surtout les boss) et l'action ne mollit pas. On retrouvera les bruitages des films (on reconnaitra immédiatement le bruit particulier des fusils) tout comme leur ambiance musicale. C'est d'ailleurs sur ce seul point que j'ai a redire. Musicalement de haut niveau sur la question de la qualité, les compositions ne collent pas vraiment avec l'ambiance et couvrent un peu trop les bruitages. J'aurais préféré que Capcom fasse dans le classique du genre : moins d'envolées cinématographiques et plus de mélodies carrées. Je finirai par la jouabilité qui est en tout point parfaite. La panoplie de coups, alliée à la diversité des personnages font qu'on ne s'ennuie jamais.



Vous l'avez sûrement compris, Note
j'ai adoré ce Alien vs Predator ! Techniquement d'un bon niveau, d'une difficulté bien dosée (ce qui est assez rare sur Arcade pour être souligné), jouable et défoulant, AvP est un jeu qui culmine au sommet des beat-them-all 2D.



Test réalisé par iiYama

juillet 2006