Witch & Hero (3DS)

 







Note générale


Sortie du jeu : avril 2013
Développeur : F K Digital
Editeur : Circle Entertainment
Genre : RPG / action

Support : en téléchargement sur eShop
Version testée : Internationnale
Doublage : -
Textes à l'écran : US
Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 4€


Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Witch & Hero








Witch & Hero
Le gameplay se veut naturellement minimaliste... comme la réalisation
est un ovni tel que l'on en voit beaucoup ces derniers temps : un jeu à l'aspect retro disponible sur les stores. C'est donc un jeu assez minimaliste à base de graphismes ultra retros. C'est une formule récurrente ces temps-ci, surtout dans le milieu Indé, mais c'est aussi une vraie niche à perles rares. Le "plot" de départ, on s'en doute, n'a rien de très profond mais il est fait sourire, car il prend à contre-pied les clichés du genre, le tout avec une bonne dose d'humour. Vous jouez le rôle d'un héros accompagné d'une sorcière qui lutte contre Medusa, qui a détruit de nombreux villages et de nombreuses villes avec les monstres qui se placent devant elle. Medusa a converti la sorcière en une pierre, de telle sorte qu'elle ne puisse plus bouger. C'est donc au héros qu'il revient de vaincre les monstres et de recueillir leur sang pour rétablir la sorcière, et ce pendant une période de temps limitée. Au départ vaincus, le héros n'a pas d'autres choix que de l'amener avec la "witch" (sorcière) se faire soigner. Sauf qu'en l'état, ce n'est pas possible. Il va donc devoir la protéger tout en parcourant des lieux dangereux. Ici, le gameplay sert le but qu'on devine : 3DS en mains, nous occuper durant quelques minutes entre 2 changements de métros. En effet, sur des tableaux faisant un écran de dimension, on contrôlera un héros qui tentera tant bien que mal de repousser des hordes de monstres cherchant à détruire la pauvre witch. Pour mettre en déroute ces gredins du dimanche, le héros devra se jeter sur eux, façon "rogue-like" du temps des 16bits. En terrassant ses adversaires, le héros pourra empocher XP et monnaie afin de progresser, voir même ouvrir des coffres pour des gains un peu plus exotiques (comme des potions de soins).


Un tableau
L'histoire ne vole pas bien haut mais ne manque pas d'humour
se termine généralement pas un gros boss, plus coriace que les autres. Tout cela serait fade si on n'avait pas la possibilité, après quelques tableaux initiatiques, de réveiller la witch via une jauge. Celle-ci effectuera alors une de ses 2 magies, afin de faire un peu le ménage dans les rangs ennemis. Le joueur peut, sur la page des choix du niveau, acheter des améliorations pour les 5 caractéristiques que sont : l'attaque, la vitesse, la défense et la maitrise des 2 sorts de la witch (boule de feu et tornade). C'est un choix simple, mais efficace. La bande-son est très minimaliste elle aussi : peu de thème, assez cheap dans l'âme. Mais c'est à la fois suffisant et inspiré, et donc plaisant. Le visuel est tout aussi restreint, avec de gros usage de sprite issus de RPG Maker (un logiciel de création de RPG amateur) et j'me demande comment ils se sont démerdés pour les droits d'auteurs, sachant qu'on paie une licence pour avoir le droit d'utiliser leurs trucs, enfin bref… Ce qui est là encore suffisant mais pas original non plus. Je déplore par contre qu'un niveau puisse afficher des détails du genre rondin de bois mais que notre personnage puisse passer à travers comme si de rien n'était. Ce n'est pas cohérent, et puis cela aurait pu ajouter quelques notions de plus, d'avoir des obstacles.



Witch & Hero Note
est, on s'en sera douté, un petit jeu pour les petits moments à faire passer (toilettes, métro, bus, insomnies…). Bien que munis d'un enrobage minimaliste, la magie opère assez bien et l'investissement s'avère payant (4€ à peine, que demander de plus à ce prix-là).



Test réalisé par Aquel

juillet 2014