Tales of the Abyss (3DS)

 







Note générale


Sortie du jeu : novembre 2011
Développeur : Namco Bandaï
Adaptation : Namco Bandaï
Editeur : Namco Bandaï
Genre : RPG

Support : 1 cartouche
Version testée : Française
Voix dans le jeu/Doublage : US
Textes à l'écran : US

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 40€
Score des ventes : 1.2 Millions (tous supports)


Aussi disponible sur :




Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Tales of the Abyss








Si actuellement
Comme dans tout Tales of, design et graphismes sont de qualité
la PS3 nous offre un excellent épisode (Tales of Grace F), il ne faut pas oublier que cette série n'est pas à son coup d'essai. Tales of n'a hélas pas connu beaucoup de sorties dans l'hexagone, mais que ce soit en import ou les quelques jeux édités en France, ils ont toujours été de qualité. Ce Tales of the Abyss est d'abord sorti sur PS2 fin 2005 chez nos amis nippons, reconnu comme un excellent épisode. Que donne alors cette adaptation sur 3DS ? Le jeu garde-t'il son intérêt, les joueurs ayant connu éventuellement l'aventure sur la console de Sony en import, trouveront-ils un intérêt à redécouvrir cette aventure ? Quelles sont ses forces et ses faiblesses ? Plongeons-nous dans la découverte de cet Abyss. L'histoire se déroule sur la planète Auldrant, un monde régit par une grande prophétesse, encore appelée la Symphonie. Enfant, Luke, héritier du trône du royaume de Kimbalasca-Lanvaldear, fut enlevé et séquestré par l'empire de Malkath, le pire ennemi de son pays. Ce traumatisme lui fit perdre tout souvenir de son enfance. Pour sa propre sécurité, il vit depuis son retour cloitré dans le manoir de ses parents, loin de se douter des terribles événements qui se préparent... Comme d'habitude l'histoire commence tranquillement puis bascule au fur et à mesure des heures pour se transformer en un scénario prêt à tout pour vous surprendre et qui vous amène vers une aventure épique et fantastique. On se retrouve face à un jeu qui est à l'identique de la version PS2 (sortie en 2005), visuellement c'est assez beau, mais on retrouve quelques latences et ralentissements lors de la traversée des forêts par exemple mais ça n'est que peu gênant. Sur ce titre de Namco Bandaï, la 3D n'a pas de véritable rôle, et on pourra s'en passer sans aucun problème. Encore un jeu où la 3D n'apporte rien, hélas cette fonction qui normalement un "plus" de la nouvelle Nintendo portable mais au final, elle est rarement bien exploitée. Les cinématiques sont toujours de belle qualité. On se retrouve donc avec un jeu agréable visuellement, le Character Design reste assez classique (du Tales of pur jus). Notre 3DS nous propose donc un visuel aussi attractif que sur la PS2, les téléchargements en moins. Question prise en mains, c'est classique, mais pas tant que cela...


Une aventure
Excellente bande-son mais il est déplorable de ne pas avoir au moins les textes en français
principale avec de la recherche, des dialogues avec les PNJs, des énigmes et des combats, beaucoup de combats... Le système de combats est dynamique, ici pas de tour par tour, l'action est omniprésente et percutante et vous poussera à élaborer vos plans d'actions pendant les combats. Se déplacer pendant les affrontements est vraiment un élément intéressant, et ce afin d'utiliser aux mieux les zones et permettre aussi de précieux contournements. L'utilisation des Combos, des Artes et des Cercles d'éléments amènent un cachet supplémentaire au gameplay. En effet, l'association d'Artes et de Cercles, permettent d'exploiter pleinement certains coups et peuvent changer la physionomie des combats : un vrai plus ! Alors inutile de réexpliquer à fond la mécanique d'un Tales of (celui-ci vous ravira à coup sûr et il y a fort à parier que cette mécanique vous deviendra indispensable). Comme l'ensemble des Tales of, ce titre est un bon investissement, la durée de vie est très importante. Comme d'habitude nous pourrions dire, car entre l'aventure principale qui est plus qu'honnête et les quêtes annexes, il y a de quoi mais en nous avons aussi un New Game + qui fait bien plaisir. Alors ne comptez finir le jeu à 100% en seulement 10 heures mais plutôt 80 à 100 heures. Les thèmes musicaux sont à la hauteur de la licence et vous entraineront sans nul doute dans une immersion plus poussée. Les gros points noirs du jeu, c'est la NON TRADUCTION des textes qui sont donc uniquement en anglais (voix et sous-titres). Un cauchemar pour les anglophobes, et on se demande pourquoi Namco Bandaï sort le jeu chez nous sans le traduire. Une attitude déplorable, déjà contesté sur certains jeux au succès intimiste de Capcom (Ace Attorney). Mais faut-il passer à côté d'un très bon jeu, pour ce "détail" ? Je pense qu'au vu de la qualité, on peut se donner du mal et faire des efforts pour comprendre la langue de Shakespeare. Apprendre et comprendre en s'amusant, l'expérience en vaut la chandelle.



La série Note
Tales of est vraiment de qualité. Bien sûr on pourra éventuellement penser que ce type de jeu a du mal à se remettre en question, mais ici il n'en n'est rien : un scénario toujours ciselé comme un diamant, un gameplay maitrisé, à la fois simple et très efficace, une jouabilité optimisée pour tous les joueurs. Des thèmes musicaux qui restent en tête et qui sont de très bonne facture. Le tableau parfait ? Bien sûr que non ! L'aspect visuel certes beau mais vieillissant, la 3D est sans intérêt et c'est donc un jeu qui ne profite pas pleinement des fonctionnalités de sa console. De plus, voix et textes sont intégralement en anglais, ce qui, pour le public français, est une lourde tare. Mais il serait dommage de s'en priver, même si vous devez avoir un dico franco-anglais à côté de vous, ça en vaudra la peine. Bien sûr, on observera avec impatience l'arrivée de Tales of Grace F sur PS3 pour voir si la licence passera un nouveau cap.



Test réalisé par Puffmagicd

Lire l'article original sur CHISHIKI72
janvier 2013