Star Fox 64 3D (3DS)

 





Cliquez pour agrandir



Développement scénaristique
Jouabilité & Gameplay
L'image
Le son
Note générale


Sortie du jeu : septembre 2011
Développeur : Nintendo
Adaptation : Q-Games
Editeur : Nintendo
Genre : shoot-them-up

Support : cartouche
Version testée : Française
Doublage : FR
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Titres alternatifs : Star Fox 64 HD - Lylat Wars
Prix au lancement : 50€
Score des ventes : 810.000 (3DS) + 4 Millions (N64)


Aussi disponible sur :



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Star Fox 64 3D








Star Fox 64
Même si le jeu d'origine ne brille pas pour son scénario, on apprécie une mise en scène rallongée
était l'un des fer-de-lance de la Nintendo 64, l'une de ses grosse killer-ap (avec Super Mario 64) tant l'unique épisode Super Nintendo a su capter l'attention des joueurs de l'époque. Il faut dire que le premier Star Fox était un remarquable tour de force technique, couplé à un shoot-them-up 3D (presque un jeu de combats aériens) d'excellente qualité. Pour sa suite, aussi connue sous le nom de Lylat Wars en Europe, Nintendo avait repris le travail effectué sur un Star Fox 2 très avancé mais qui fut abandonné au dernier moment. Ambassadeur du honteux Memory Pak de la Nintendo 64, on retrouve notre brave Star Fox 64 quelques 14 ans plus tard, adapté sur le petit écran de la 3DS. Andross est de retour, et il n'est pas content ! Il a de nouveau envahi le système solaire Lylat (la planète Corneria en tête de liste) et devant un tel déploiement, l'armée du général Pepper ne peut lutter. Il ne reste plus que vous, la Fox Team, pour sauver le monde... On retrouve donc le background de la version originale mais avec la délicate attention que l'introduction a été nettement rallongé, en faisant un véritable récapitulatif du premier opus et en posant bien les bases du présent scénario. Autre nouveauté, le jeu est intégralement doublé en français, ce qui fait bien plaisir. Sur Nintendo 64 nous avions le choix entre doublage US et Lylat (à base de "blublubabblurps" comme dans Starwing) mais globalement, étant donné la taille réduite de la cartouche, les dialogues étaient très rares. Dorénavant le jeu se veut bien plus bavard, ce qui le rend immédiatement plus contemporain. Avant de se lancer pour la première fois dans l'aventure, on nous propose de suivre un didacticiel assez complet, et lui aussi très bavard (ça change des simples textes d'autrefois). Ainsi vous pourrez configurer vos commandes et vous habituer à la prise en mains assez particulière de ce type de jeux. A noter que Star Fox 64 3D propose 2 modes principaux : celui de la Nintendo 64 où vous retrouverez la difficulté (déjà pas très élevée) de l'époque, ou alors le mode 3DS avec une difficulté adaptée à son nouveau public mais aussi l'intégration des fonctions gyroscopiques. Fort heureusement ces dernières peuvent être désactivées car moi pencher ma console pour mieux tourner, je trouve ça ridicule.


On peut toujours
Les commandes sont un peu trop sensibles et le coop' se limite au local
coopérer à 4, avec des amis ou des bots, on a plusieurs options assez sympathiques histoire de pimenter les niveaux, mais l'ensemble n'est accessible qu'en local. Certes sur N64 on ne pouvait jouer à 4 qu'entre potes et sur la même console, mais les temps ont changés et les fonctions online viennent à manquer. Mais selon moi, Star Fox reste un jeu solo (le multi bouche uniquement les trous) donc ça ne me gêne pas outre mesure. La sauvegarde d'autrefois est devenue automatique (comme dans tous les jeux actuels) et pour en revenir au maniement de l'Airwing (le vaisseau), celui-ci s'est largement étoffée depuis Starwing, sans pour autant être trop complexe. On retrouve donc le turbo (histoire d'accélérer la vitesse de l'appareil), le frein, la mega-bombe, le tir classique upgradable, le pivot à 90° bien pratique pour certaines zones exigües, le "barrel roll" (un roulé-boulé) qui permet d'éviter les tirs ennemis ainsi que les fameux tonneau et demi-tour activables via une combinaison de touches. La touche pour répondre aux appels des collègues a disparue, désormais il suffit de toucher l'écran tactile et comme le jeu est doublé en français, nous ne prenons plus de risque à lire un sous-titre bien souvent inutile. On retrouve aussi le fameux "lock" de la version originale, qui permet de lancer un tir chargé à tête chercheuse, ou même carrément une bombe. C'est bien pratique. L'appareil est toujours aussi souple à piloter, avec des réactions nerveuses (peut-être même un peu trop), le pad analogique de la 3DS remplaçant très bien celui de la N64. Et c'est toujours un plaisir que de prendre la place de Fox McCloud aux commandes de son Airwing car Monsieur Miyamoto a veillé au grain. Donc en plus d'un design cher au producteur, nous avons aussi quelques nouveautés bien vues : le landmaster (un tank), le sous-marin et le mode ciblé. Le mode ciblé enferme le joueur dans une sorte d'arène. Si on connaît Starwing, on sait que le pilotage se fait suivant une sorte de "tunnel invisible" (on n'a pas de liberté, on est plus ou moins guidé) alors que dans le mode ciblé, la liberté de mouvements est totale à condition de ne pas dépasser la zone prédéfinie (d'où l'utilité du demi-tour). En général elles interviennent pour l'attaque des boss ou des bases ennemies.


Parlons à
Les graphismes ont pris un sérieux coup de jeunesse ! Star Fox 64 n'a jamais été aussi beau
présent du tank : se pilotant comme l'Airwing, mais restant scotché au sol, le contrôle du petit blindé est excellent. Toutes les fonctions sont identiques (sauf pour les retournements) et ces phases apportent à la fois de l'originalité et de la variété. Idem pour la phase en sous-marin, assez décriée mais atypique. Et pour être varié, le jeu l'est ! On ne fera pas 2 niveaux semblables, les développeurs ayant usés au maximum de situations originales : attaque de base, attaque de convoi, traversée de champ d'astéroïdes... en plus d'offrir des décors très différents les uns des autres. Il est vrai que les grandes phases de Starwing ont étés reprises, comme certains boss ou certaines situations à sensations qui feront sourire les habitués, mais il n'y a rien de gênant là dedans. Reprenant le principe de la carte multi-possibilités de son non-officiel prédécesseur Star Fox 2, Star Fox 64 va plus loin. Si vous finissez complètement un niveau avec ses objectifs secondaires, vous pourrez choisir votre itinéraire selon 2 ou 3 destinations. Il est évident que si vous terminez le niveau comme un bourrin sans aider personne, et en allant juste casser la gueule au boss final, vous n'y aurez pas droit et votre parcours sera imposé. Ca offre un bon taux de rejouabilité, d'autant que dans le fond, l'aventure est très courte. Star Fox 64 était, à sa sortie, le plus beau jeu de la 64-bits de Nintendo. Cependant en 14 ans les standards ont beaucoup évolué (exactement comme je viens de l'évoquer pour la durée de vie) et il est naturel que Q-Games (qu'on connait pour la série PixelJunk sur PS3), développeur de cette adaptation, ne se soit pas contenté d'un simple portage.


En effet,
Les musiques sont toujours aussi superbes... dommage que le doublage français soit de si mauvaise qualité
en plus d'un doublage intégral et de quelques ajouts, le studio japonais en a profité pour refondre entièrement les graphismes. Si bien sûr dans le fond le jeu ne change pas, désormais nous avons ce qu'on pourrait appeler un Star Fox 64 HD ! Toutes les textures ont été retravaillées, les ennemis ont été redesignés, les effets sont superbes… en clair Star Fox 64 prend une envolée notable, à tel point que par moment, on a du mal à le reconnaitre. Quant à la 3D stéréoscopique, comme d'habitude, elle apporte de la profondeur, ce qui est rogolo dans un shoot en 3D, mais au fond vous comme moi savons très bien que ça ne sert à rien à part nous exploser les yeux. Cependant, le moteur graphique affiche encore pas mal d'aliasing et le clipping est très présent. Il n'est pas rare qu'un bâtiment entier apparaisse au dernier moment. Et c'est d'autant plus flagrant dans le champ d'astéroïdes… Enfin la partie sonore, signée à l'époque par le grand Koji Kondo, est toujours aussi orchestrale et en accord avec l'ambiance du jeu. Elle n'a pas pris une ride et ses airs de "space opera" donnent un cachet vraiment plaisant à l'aventure. Les bruitages restent dans le ton de la série, par contre, malgré le bel effort de Nintendo de nous proposer un jeu 100% traduit, il faut reconnaitre que le doublage est assez mauvais. On y retrouve quelques pointures de la voxographie française comme Marie Zidi (Cortana dans Halo 4, Jill Valentine dans Resident Evil Revelations ou Luke Triton dans les différents épisodes du Professeur Layton) et Martial Le Minoux (la voix du Professeur Layton ou l'Homme Mystère dans la récente trilogie des Batman Arkham) et pourtant, le résultat fait peine à entendre. En effet, malgré l'impressionnant CV de certains intervenants, il est clair que le doublage a été pris très à la légère, rendant les dialogues bouffons au possible. Je veux bien que Lylat Wars n'est pas un jeu très sérieux et que son univers coloré facilite la légèreté de son ambiance, cependant "jeu pour gamins" ou pas, le doublage est vraiment de piètre qualité. Alors ok, c'est plus agréable que de lire des sous-titres mais difficile de ne pas être déçu.



Si à l'époque Note
j'étais un peu fou (et un peu jeune aussi) et que j'ai acheté ma Nintendo 64 uniquement pour Star Fox 64 et Super Mario 64, quelques 14 ans plus tard, à la redite de ce merveilleux shoot-them-up qui aura fait rêvé toute une génération de joueurs, le constat est quelque peu différent. En effet, aujourd'hui comment ne pas fustiger des fonctions online honteusement absentes, un doublage français certes présent (et qui dans le fond, fait plaisir) mais d'une qualité au rabais ou encore cette durée de vie très faible, et ce malgré les multiples parcours possibles ou le scoring. Ainsi l'intérêt de ce portage s'en trouve légèrement diminué, surtout pour la nouvelle génération de joueurs. Cependant je m'adresserais avant tout à l'ancienne génération, celle de mon époque, celle qui a connu les grandes heures de Nintendo. A eux je leur dirais que le jeu n'a pas pris une ride (malgré un gameplay aujourd'hui un peu simpliste), les graphismes (qui ont été entièrement refait) sont splendides, les musiques sont toujours d'aussi bonne qualité… en bref Star Fox 64 s'offre une très belle seconde jeunesse. Mais là où un épisode de Zelda restera à jamais intemporel, il est plus difficile de se dire la même chose avec cette licence qui a tendance à se faire très discrète ces dernières années. La preuve avec une réédition qui dépasse à peine les 800.000 ventes (ce qui est déjà pas si mal ^^), quand l'original s'est vendu à plus de 4 millions d'exemplaires. On voit bien que les mentalités ont changées, les gouts des joueurs ont évolués mais comme je suis un vieux gamer, forcément cette réédition me fait bien plaisir car Star Fox 64 reste à mes yeux un jeu mythique.



Les -

  • Commandes un peu trop sensibles
  • Doublage de mauvaise qualité
  • Clipping, clipping, clipping...
  • Coop' en local uniquement
  • Très court en ligne droite
  • Les +

  • Mise en scène retravaillée
  • Très bonnes musiques
  • Rejouabilité correcte
  • Une aventure variée
  • De jolis graphismes
  • Doublé en français

  • Test réalisé par iiYama

    avril 2014