Paper Mario Sticker Star (3DS)

 







Note générale


Sortie du jeu : décembre 2012
Développeur : Intelligent Systems
Editeur : Nintendo
Genre : RPG / aventure

Support : cartouche
Version testée : Française
Doublage : -
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : non
Prix au lancement : 50€
Score des ventes : 1.98 Millions



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Paper Mario

Sticker Star



Mario existe
Comme d'habitude sur les licences Nintendo, le scénario est minable et la mise en scène est minimaliste
sous bon nombre de formats : plate-formes, courses, sport, action, jeux de plateau et moins fréquemment en RPG/Action. Avec Paper Mario, la "forme" se met au service d'un gameplay original. Si l'épisode précédent était trop axé sur l'action, voyons ce qu'il en est sur la version 3DS. Alors Mario (même sous sa forme "papier") a toujours des scénarios très originaux ! Evidemment je blague : Peach a été encore, encore, encore enlevée par Bowser et ce, pendant la fête des stickers. Et oui, si un jour Mario nous apporte un vrai scénario ce sera soit une révolution, soit la fin d'une ère (un effondrement de la réalité, remarquez tout est possible puisque les personnages LEGO ont bien des voix maintenant). Bon ok j'en fais trop mais honnêtement, vivement que de ce côté Nintendo nous en offre un peu plus. Je sais pour Nintendo l'important c'est le gameplay mais pour un jeu qui veut tenter le style RPG, il est incroyable que le scénario ne soit pas plus travaillé. Et cette faiblesse amoindrit l'aspect "jeu de rôle" de ce Paper Mario. Maintenant, le scénario fait preuve d'humour et c'est assez rafraichissant, même si ça reste assez anecdotique et ne transforme pas Mario en "comique star" pour autant. Dommage ! Pourquoi ne pas avoir grossi les traits et avoir joué à fond la carte de la parodie et de la caricature de l'univers de notre plombier italien favori ? Un vrai mystère ! Un des vrais points forts du jeu c'est que la 3D donne une vraie sensation de profondeur dans les décors, et les éléments 2D donnent un vrai aspect "cartoon" à l'ensemble. Alors oui, il faut aimer mais si on est allergique à l'esthétique Paper Mario alors il ne faut pas acheter un jeu de cette licence. Si notre Mario est mince comme une feuille de papier, la réalisation elle, ne l'est pas. On a presque une impression de matière et c'est vraiment agréable. Les vignettes et leurs effets sont d'un aspect visuel charmant et certains effets sont très humoristiques. Tout est fait pour que ce Mario, nous offre un vrai spectacle pleins d'effets, de couleurs et d'humour. Le jeu offre une MAP à la New Super Mario Bros qui permet d'avoir une lisibilité correcte, et facilement utilisable (ce qui n'est pas du luxe du fait de la taille de celle-ci et des innombrables allés-retours qu'on doit effectuer). Que ce soit le character-design original ou les univers classiques, tout y est très joliment réalisé : ce Paper Mario offre un beau spectacle sur 3DS.


Question
Le gameplay est loin d'offrir un RPG complexe. Heureusement les stickers pimentent un peu les combats
aventure, on prend le gameplay très light d'un RPG, c'est à dire le strict minimum voir même moins : augmentation de la barre de vie, combats au tour par tour, on collecte de l'argent pour acheter des stickers, on utilise des "Mega Stickers" en guise de coups spéciaux ou de finish et... c'est tout ! Pas d'évolution de Mario, pas d'évolution ou de combinaison des sorts (des sticks), les combats sont répétitifs et ils ne servent même pas à faire du Level Up (dommage !). On collectionne les stickers (chaussures diverses, battes, champignons...) pour l'attaque ou pour le musée. On utilise des stickers spéciaux, cachés dans certains décors, qu'il faudra ensuite transformer de simples images en stickers spéciaux (ciseaux, ventilateur, canette...). Les stickers seront utilisables en mécanisme, et ce grâce à la "papérisation" ou afin de trouver des emplacements spécifiques. Tout est fait pour optimiser le rôle des stickers dans cette aventure. Donc on a affaire à un épisode très action où l'aspect RPG est amoindri du fait du manque total d'impact des combats et de la non-évolution de notre plombier. Bien sûr, il y a toujours de l'exploration, mais le jeu est assez linéaire, la recherche est donc hyper simplifiée et perd rapidement de son intérêt. Pour les combats, une fois l'action lancée, en sélectionnant le sticker, il vous faudra faire preuve de synchronisation pour démultiplier la puissance des coups infligés aux ennemis. Autres soucis, durant le jeu, le manque de clarté de certains objectifs et la difficulté pour trouver certains éléments cachés du jeu, peuvent poser problème. Le très gros point fort du jeu, c'est vraiment l'utilisation des stickers, leur aspect varié et diversifié. Très anecdotique, les musiques ne seront pas non plus le point fort de ce Paper Mario. Elles sont légères et très enjouées mais elles ne restent pas dans la tête. Les thèmes ne marqueront pas l'histoire du jeu vidéo. Les effets sont efficaces, mais ils restent quand même dans la moyenne des jeux Mario : rien de transcendant, ils sont justes "habituels". Quant à la durée de vie, elle est assez copieuse du fait des nombreux allés-retours qui sont obligatoires durant cet épisode. En effet l'obligation de revenir ultérieurement pour dénicher tous les chemins annexes, les portes secrètes, découvrir les supers stickers cachés (ce qui est impératif pour finir le jeu à 100%), tout cela augmente considérablement les heures passées dessus. L'aventure principale a une durée de vie assez honorable même en ligne droite.



Avec Note
son scénario light et un aspect RPG assez cliché et "casualisé" (pour les enfants ?), ce Paper Mario Sticker Star n'a pas réussi le pari de devenir un Mario uniquement axé sur un gameplay RPG. Alors que reste-t'il ? Un "Action RPG" de belle qualité mais qui manque de profondeur. Cependant, le jeu est vraiment original, grâce à l'utilisation des stickers. Même si ce n'est pas le jeu "indispensable de l'année", c'est une expérience intéressante qui, dans le cadre de la 3DS, démontre que la 3D peut apporter un vrai plus visuel. Ajoutons l'originalité des stickers qui apporte un vent d'originalité et de fraîcheur indéniable et on obtient un jeu à posséder à petit prix ou si vous êtes à court de hits sur la portable de Nintendo. Une petite bulle de légèreté à essayer.



Test réalisé par Puffmagicd

Lire l'article original sur CHISHIKI72
juillet 2013