Mario Kart 7 (3DS)

 








Note générale


Sortie du jeu : décembre 2011
Développeur : Nintendo
Editeur : Nintendo
Genre : courses

Support : cartouche
Version testée : Française
Voix dans le jeu : US
Textes à l'écran : FR

Difficulté :
Multi-joueurs : jusqu'à 8 avec une seule cartouche en local ou jusqu'à 8 en ligne
Prix au lancement : 50€
Score des ventes : 9.74 Millions



Les sites partenaires :





_________________________________

Pages vues (depuis avril 2016)




Visiteurs uniques (depuis avril 2016)

Mario Kart 7








La grande
Le contenu solo semble s'être amenuisé au profit du multi. Dommage...
saga des Mario Kart commence aux Etats-Unis en 1992 et sur Super Nintendo (1993 chez nous). Le jeu n'était pas seulement une simple exploitation de notre plombier favoris, il était une démonstration de force de Nintendo, en démontrant qu'un jeu fun et convivial pouvait être un concentré de technique (mode 7) mais aussi qu'un jeu fun pouvait être aussi synonyme de technique de conduite (afin de maitriser le jeu). La licence Mario Kart était née. Mario Kart 64 est né en 1997 sur Nintendo 64. Mario revient en 3D, bien que techniquement bluffant à l'époque, le jeu est surtout un succès grâce au fun du mode multi en écran splitté et ce Mario s'avère plus rapidement accessible aux joueurs que son illustre ancêtre. Avec Mario Kart Advance (sorti en 2001 sur GBA) Mario arrive sur portable et apporte la preuve que la licence est maitrisée. Le jeu sur GBA est juste magnifique, le mode 7 est présent et démontre à l'époque que la nomade de Nintendo en avait sous le pied. Toujours aussi fun et convivial, la licence démontre que ce type de jeu colle parfaitement à une console portable. Mario Kart Double Dash débarque en 2003 sur GameCube. Pour ma part c'est ce jeu qui m'a fait découvrir la licence, à l'époque j'étais plus SEGA que Nintendo. Il est certainement le Mario Kart le plus critiqué car le fait de jouer avec 2 personnages sur un Kart, n'a pas plu à tous les fans de la licence. De plus le mode "coop" n'était pas spécialement réussi, mais pour ma part cette première expérience reste un excellent souvenir et m'a donné envie de tous les découvrir. En 2005, c'est fois la Nintendo DS qui accueille son épisode exclusif. Mario remet le couvert sur portable et avec une qualité incroyable, visuellement abouti, le fun est à son comble grâce au WiFi mettant en avant tout le potentiel du multi-joueurs. Ce jeu DS est pour ma part l'un des meilleurs jeux de la ludothèque de la console mais aussi de la licence.


2008,
Même en 150cc, étrangement les sensations de vitesse sont un peu absentes
Mario Kart revient sur console de salon, cette fois sur Wii. Je dois dire que Mario Kart est pour moi devenu un jeu optimisé pour la portable et je n'arrive plus à m'amuser sur une version de salon (cela n'est qu'une opinion personnelle, car rien n'est objectif dans cet avis). Le jeu n'a pas à rougir devant ses ainés, il est bon et ce, quasiment sur tous les points, et les amoureux de la licence seront face à un jeu avec du challenge, de part la difficulté, le online et les motos à piloter. Maintenant passons au dernier né de la famille : Mario Kart 7 sur 3DS, sorti en 2011. Le jeu sort 3 années après la version Wii et 19 ans après son vénérable ancêtre. L'avantage de ce type de jeux, c'est que pour écrire le test, on gagne du temps puisqu'il n'y a pas de scénario, et là définitivement personne ne s'en plaindra car ce n'est pas l'histoire que l'on recherche sur un Mario Kart, mais le fun ! J'avais testé le jeu à l'event' Nintendo et j'avais eu un bon feeling mais avec quelques réserves. La version définitive étant entre mes mains quel est le verdict ? Visuellement d'abord, sur 3DS comme sur ses prédécesseurs, on nous offre un spectacle coloré, tiré de l'univers Mario, reprenant certains circuits des versions précédentes (les versions étant indiquées à côté du circuit), ainsi le jeu ne déroge pas à la volonté d'offrir un spectacle, une ode à l'univers de Mario et de Nintendo. D'un point de vue de la 3D stéréoscopique, (je rappelle que je fais partie des 10% qui ne voient pas ou peu la 3D) elle est formidablement bien exploitée. Pour l'avoir fait tester à d'autres, leurs opinions sur la 3D est la même : le jeu est agréable et les personnes qui l'ont essayée avec moi, ne se sont pas plaintes de maux de tête (contrairement à certains jeux). Bien sûr on retrouve les traditionnels championnats 50cc, 100cc et 150cc. Le jeu a un défaut à ce niveau, pas rédhibitoire mais pour ma part assez gênant, c'est le manque de sensations de vitesse. Si les versions précédentes permettaient de ressentir le stress d'une vitesse mal contrôlée (lorsque le joueur donnait tout pour remonter) ou d'un dérapage trop appuyé dans un virage, ce Mario Kart 7 nous prive de cette joie et même entre les catégories, la différence de sensation n'est pas énorme.


Alors
Techniquement il n'y a rien à regretter, c'est impeccable
pour compenser cette lacune, le jeu mise sur 2 paramètres importants : la conduite demande de l'expérience afin d'obtenir la meilleure trajectoire, trouver le meilleur tracé afin de gagner du temps, gérer au mieux ses items afin de remonter ses adversaires, en bref un pilotage plus réfléchi et peut être moins fou qu'avant. Et ensuite la modification (le "tunning") du kart pour obtenir le meilleur véhicule possible. La modification du kart apporte un petit plus fort sympathique : carrosserie, roue, delta et autres... Le jeu mise aussi sur deux nouvelles sensations : conduire sous l'eau et planer dans les airs, ça permet de découvrir de nouveaux passages et donc de rendre le jeu plus stratégique. Si le jeu est technique, en revanche l'IA des adversaires ne permet pas de complètement de s'amuser, car elle est peu (ou pas) réactive. Les ennemis seront juste une présence et non pas de véritables adversaires acharnés. Le jeu prend donc une véritable dimension sur les courses en lignes : là on retrouve la fourberie et le challenge digne de tout Mario Kart. Si le mode solo comprend la compétition, on peut aussi compter les modes "contre la montre", "bataille de ballons" et la "bataille de pièces". Le solo reste assez court et au vue du manque de challenge, la volonté de s'acharner ou pas sur le solo, dépendra vraiment du type de joueur. Mais grâce aux courses en lignes, le multi local et au Street Pass (pour les fantômes) le jeu gagne en profondeur et en intérêt et la durée de vie devient donc considérable (incalculable, car tout dépend de votre addiction). Côté son, entre les thèmes connus et les quelques nouveautés, j'adore retrouver l'ambiance des différents univers Nintendo (mention spéciale à la musique de Donkey Kong).



Mario Kart 7 Note
reste une réussite, plus en harmonie que sur Wii. Ce 7e opus fera le bonheur de beaucoup de joueurs, du néophyte comme moi aux hardcore gamers, le jeu permet de trouver son propre centre d'intérêt. De la petite partie dans le bus, jusqu'au week-end entier passé en ligne, le jeu permet de vraiment s'amuser. Cependant si certains ajouts sont sympathiques, il ne faudrait pas déraper dans le tout online et laisser le mode solo en friche. Le déclin de l'IA et de la sensation de vitesse sont peut être deux indicateurs à surveiller. Mais ne boudons pas le plaisir de jouer à cette licence qui apparait une fois par machine (c'est bien une des licences à ne pas être utilisée jusqu'à l'écœurement). Dans tous les cas, la 3DS commence enfin à avoir une ludothèque un peu plus fournie. Mario Kart 7 est donc à conseiller sans modération, enfin si quand même...



Les -

  • Peu de changement au fil des épisodes
  • Sensations de vitesse un peu absentes
  • Configuration des courses limitées
  • Système de Street Pass vieillot
  • Les +

  • Système de partage ad-hoc convivial
  • Une formule toujours aussi efficace !
  • Jusqu'à 8 joueurs
  • Une 3D bien gérée

  • Test réalisé par Puffmagicd

    Lire l'article original sur CHISHIKI72
    avril 2012